Coronavirus: 226 nouveaux cas et 6 décès supplémentaires signalés dans l’État

AccueilActualitésCoronavirus: 226 nouveaux cas et 6 décès supplémentaires signalés dans l'État

Coronavirus: 226 nouveaux cas et 6 décès supplémentaires signalés dans l’État

La mort de six autres personnes atteintes de Covid-19 a été signalée ce soir par l’équipe nationale d’urgence de santé publique (Nphet). Cela porte à 2 028 le nombre total de décès par virus dans la pandémie.

Le Nphet a également signalé 226 autres cas confirmés de la maladie, portant le nombre total de cas à 70 930.

Parmi les nouveaux cas, 64 étaient à Dublin, 41 à Donegal, 23 à Tipperary, 13 à Limerick, 12 à Louth, 12 à Wicklow, les 61 autres dans 16 autres comtés. L’âge médian est de 42 ans et 56% ont moins de 45 ans.

Mardi après-midi, il y avait 292 patients Covid-19 à l’hôpital, dont 36 en USI. Il y a eu 18 hospitalisations supplémentaires au cours des dernières 24 heures.

L’incidence de la maladie sur 14 jours à l’échelle nationale est tombée à 107,8 cas pour 100 000 habitants. Donegal a l’incidence de comté la plus élevée, à 240, en hausse par rapport à hier, suivie de Limerick à 211,8, également en hausse. Wexford a la plus faible incidence, à 36,7.

Des responsables de la santé publique ont averti plus tôt que seuls sept membres du personnel sur 10 des établissements de soins de longue durée se présentaient pour des tests de Covid-19 et que certains se rendaient au travail tout en présentant des symptômes de la maladie.

La faible utilisation des tests dans les établissements de soins pour les personnes âgées vulnérables a suscité des inquiétudes parmi les responsables, qui ont appelé à redoubler d’efforts pour améliorer l’utilisation. Sur les 88 décès de Covid-19 jusqu’à présent ce mois-ci, 35 sont associés à des maisons de soins infirmiers.

Les responsables ont également souligné le mois dernier un «nouveau sujet de préoccupation» concernant les maisons de retraite plus petites et gérées par des familles, dont certaines manquent de ressources et de personnel pour faire face efficacement aux flambées.

Nphet a déclaré qu’une attention particulière devrait être portée à ces foyers pour s’assurer qu’ils mettent en œuvre des améliorations de la formation et fonctionnent en ligne avec l’industrie dans son ensemble, selon le compte rendu de sa réunion du 29 octobre.

Lorsque des tests en série ont été effectués dans des établissements de soins de longue durée entre la mi-septembre et la mi-octobre, seuls 71% du personnel référé y ont participé. Un total de 261 personnes ont été testées positives sur 61 423 tests effectués.

Notant le «besoin urgent» d’augmenter le recours aux tests en série dans tous les centres pour personnes âgées, Nphet a déclaré que l’objectif devrait être de faire tester 100% du personnel à chaque cycle bimensuel.

«Pour soutenir cela, le HSE travaille avec Nursing Homes Ireland (NHI) en entreprenant une approche cible pour l’amélioration des établissements où une faible utilisation est actuellement visible», compte rendu Nphet du 22 octobre. «Si nécessaire, un soutien supplémentaire sera fourni à ces établissements pour améliorer le taux de participation.»

Symptomatique

Les responsables du ministère de la Santé ont déclaré à la réunion qu’il y avait toujours «un petit nombre d’employés identifiés comme assistant au travail alors qu’ils étaient symptomatiques».

Pendant ce temps, les épidémies de Covid-19 chez les étudiants se produisent souvent dans des logements loués plutôt qu’au collège, selon une analyse présentée à Nphet.

En septembre et octobre, les cas d’étudiants représentaient 654 des 5 596 cas parmi les personnes âgées de 19 à 24 ans, ce qui a conduit à un examen des établissements de troisième niveau par les services de santé publique HSE.

Il a révélé que la grande majorité des épidémies de troisième niveau ne semblent pas impliquer la transmission dans le cadre éducatif, mais que les cas peuvent être liés à la «socialisation» entre les ménages étudiants, souvent dans des logements loués.

Certains étudiants ont signalé des difficultés à accéder aux sites de test, a rapporté le HSE, et au total, il y a eu 31 éclosions liées aux collèges de troisième niveau, impliquant 329 cas.

Le personnel du département de la santé publique est «épuisé et fatigué» car les niveaux d’effectifs ne sont pas revenus aux niveaux observés lors de la première vague de Covid-19, ont déclaré des responsables du HSE lors de la réunion du mois dernier.

Cette augmentation des cas a mis «une pression importante» sur les huit directions régionales de la santé publique, les références pour la recherche des contacts augmentant en nombre et en complexité «au quotidien».

- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici