Les Irlandais sont plus préoccupés par les Royals que par nous

Il y a près de 20 ans, le moine dominicain irlandais Patrick Hederman a raconté une histoire amusante sur sa mère. En 1936, elle semblait très bien informée sur la crise d’abdication royale à la suite de la relation d’Edouard VIII avec Wallis Simpson, malgré les tentatives de garder des nouvelles étrangères aussi sales hors d’Irlande: «Quand ma mère a commencé à dire aux gens lors de fêtes à Dublin, ils ont pensé elle était hors de sa tête. Étant une catholique consciencieuse, elle a demandé à un prêtre jésuite si c’était une diffamation, une détraction ou un scandale de répandre des informations qui étaient de notoriété publique en Amérique mais totalement inconnues ici. ‘Je ne sais pas trop de quoi il s’agit’, a-t-il dit ‘mais c’est très intéressant, dis m’en plus’ »

L’intérêt s’est maintenu au fil des décennies; Le livre de Mary Kenny 2009 Crown and Shamrock est une dissection intrigante de ce qu’elle appelle «l’amour et la haine entre l’Irlande et la monarchie britannique». À l’été 1953, alors qu’elle avait 9 ans et vivait avec sa tante et son oncle à Sandymount, ils, laissant Mary derrière eux, se sont dirigés vers une soirée privée dans la salle méthodiste locale où, à huis clos, ils ont regardé le film du couronnement. de la reine Elizabeth II. Quand cela a été révélé à Mary, on lui a dit de ne le dire à personne: c’était un plaisir clandestin et coupable, semblait-il, surtout parce que les cinémas de Dublin avaient retiré leur projet de le montrer à la suite des menaces à la bombe de la Ligue anti-partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *