Le Roumain Orban devrait rester au pouvoir après un vote serré: sondage de sortie

Appuyez sur play pour écouter cet article

BUCAREST – Le Premier ministre roumain de centre droit, Ludovic Orban, devrait rester au pouvoir après une élection serrée dimanche, malgré une possible deuxième place et un taux de participation historiquement faible au milieu de la pandémie, selon un sondage de sortie.

Le sondage de sortie, mené par CURS Avangarde, a montré que le Parti national libéral (PNL) d’Orban était en passe de remporter 29% des voix, derrière le Parti social-démocrate (PSD) de centre-gauche à 30,5%. Mais Orban devrait former un gouvernement majoritaire avec le parti libéral USR-PLUS, qui devrait gagner 16%.

Les sondages de sortie n’ont pas tenu compte des votes exprimés par l’importante diaspora roumaine, dont la plupart devraient aller à l’USR-PLUS et au PNL.

« Nous pensons que nous avons remporté les élections, et nous espérons que les résultats finaux le montreront », a déclaré Orban après la clôture du scrutin, appelant à l’ouverture des négociations de coalition « dès que possible.

L’eurodéputé PNL Siegfried Mureșan a déclaré au bureau principal du parti que si les sondages à la sortie montrent une course serrée, « il y a une évolution claire vers une Roumanie pro-justice et pro-européenne. » Mureșan a ajouté: «Je suis confiant, lorsque les votes seront comptés, PNL et Ludovic Orban auront un mandat fort pour nous faire avancer.»

Cristian Ghinea, un eurodéputé de l’USR-PLUS, a déclaré que son parti serait «heureux d’entrer au gouvernement, mais d’abord, nous devons convenir d’une feuille de route claire avec le PNL, afin de jeter des bases solides pour l’avenir». Ghinea, qui fera partie de l’équipe de négociation de son parti, a ajouté: «Nous ne sauterons sur aucun siège du Cabinet. Les ministres du PNL décident de retirer leur sac à dos de… Nous voulons des ministères importants qui nous donnent la capacité de faire de sérieuses réformes. Notre destin politique est en jeu. »

Le chef du PSD, Marcel Ciolacu, n’a pas tardé à déclarer que son parti restait le plus populaire du pays. «Nous avons remporté les élections», a-t-il déclaré.

Le coronavirus, qui a poussé le système de santé roumain presque au point de rupture, a également semblé porter un coup dur au taux de participation aux élections, qui est tombé à 31,84% – le plus bas de tous les sondages parlementaires depuis la chute du communisme en 1989.

Les nationalistes d’extrême droite de l’Alliance pour l’unité des Roumains ont également reçu un coup de pouce des corona-sceptiques et des anti-vaxxers au milieu de la pandémie, atteignant 5,2% des voix et franchissant ainsi le seuil pour entrer au parlement pour la première fois.

Le président Klaus Iohannis doit officiellement déclencher le début des pourparlers de coalition via une invitation aux partis les plus susceptibles de former un gouvernement, et choisira également un Premier ministre sur la base de cette évaluation.

  • Le Diplomate Entrée, plat et dessert avec option un verre de vin pour 2 personnes au restaurant Le Diplomate
    Un menu gourmand en 3 services à savourer en bonne compagnie dans un cadre propice au bon goût
  • La Tour de Touré Entrée, plat, dessert le midi et repas avec un jus de fruits le soir pour 2 ou 4 pers. au restaurant La Tour de Touré
    Un repas à déguster à plusieurs concoctés à base de produits frais
  • Le Rajasthan Villa 2 menus thalie viande ou végétarien ou un menu Rajasthan Villa pour 2 personnes au Rajasthan Villa
    Menu aux saveurs d’ailleurs qui fait voyager les papilles gustatives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *