L’incendie de Cork: lorsque les incendies se sont arrêtés, beaucoup se sont retrouvés sans abri et des milliers sans emploi

Lorsque les incendies se sont arrêtés, les habitants de Cork ont ​​été laissés au crible des débris, de nombreux sans-abri, des milliers de chômeurs et tous comptant le coût des incendies déclenchés par les forces britanniques.

Tel était l’état des choses décrit par le correspondant de The europe-infos.fr dans les jours qui ont suivi l’incendie de Cork dans la nuit du 11 au 12 décembre 1920.

Cette nuit-là, il y a 100 ans, les forces britanniques ont pillé et incendié des bâtiments, laissant de grandes parties du centre-ville de Cork – y compris une grande partie de Patrick Street – détruites. Le chaos a suivi une embuscade de l’IRA contre un groupe d’auxiliaires à Dillon’s Cross plus tôt dans la journée, qui a fait un mort et d’autres blessés.

Cependant, immédiatement après les incendies, aucun membre des forces britanniques n’a été officiellement blâmé. Dans certains milieux, c’était le contraire.

Hamar Greenwood, secrétaire en chef de l’Irlande, a rejeté la faute loin des pieds des forces de la Couronne lorsqu’il a pris la parole au parlement: «Il y a des preuves qu’ils ont été déclenchés par des bombes incendiaires», a-t-il déclaré, selon un rapport du europe-infos.fr du 14 . «Il y a des bombes incendiaires en possession des Sinn Féiners, et nous les saisissons chaque semaine. Les incendies, a-t-il dit, n’étaient pas liés à l’embuscade de la Croix de Dillon.

Greenwood a déclaré que le travail des pompiers a été aidé par la police et les soldats, qui ont géré la foule – niant les allégations selon lesquelles les efforts des pompiers ont été sabotés par les forces britanniques: «  Il n’y a aucune preuve de coupures de tuyaux ou de la responsabilité des forces de la Couronne. ces outrages du tout. Son point de vue sur les événements – «il ne croyait pas personnellement que les forces de la Couronne l’ont fait» – serait fortement opposé. Un membre a demandé l’évidence: pourquoi les «Sinn Féiners» brûleraient-ils leur propre propriété?

La première page de The Weekly europe-infos.fr, 18 décembre 1920

Mais alors que Greenwood tentait de mettre en doute les rapports accablants de Cork au milieu d’appels à une enquête approfondie, les habitants de la ville ont dû faire face à la destruction. «Les choses à Cork sont calmes aujourd’hui et les citoyens envisagent avec une certaine inquiétude les pertes et les dommages qui ont été occasionnés par les terribles événements de samedi soir», a commencé un rapport de la ville, daté du 15 décembre, titré: La position à Cork – Chômage causé par les incendies.

«Les citoyens ont commencé aujourd’hui à réaliser plus pleinement le malheur qui leur était arrivé et de toutes parts, il y avait de fortes expressions d’opinion quant à la gravité de la situation actuelle», lit-on dans le rapport, qui estime qu’environ 2 000 personnes sont restées au chômage: «Ces gens ne vivaient heureusement pas au-dessus des magasins où ils étaient employés. Leur état est grave. Ils sont désormais sans moyens de subsistance. »

‘Marcher dans la ville’

Certaines entreprises ont pu s’installer temporairement et poursuivre leurs activités commerciales, mais l’espace était rare et, par conséquent, «des centaines d’employés [were] se promener dans la ville ».

Au moment où le rapport a été publié, une grande opération de nettoyage a repris et progressait: «Aujourd’hui (mardi 14 décembre) de grandes foules ont de nouveau inspecté les scènes des ravages de samedi soir. Les travaux de déblaiement des débris se sont poursuivis et des progrès notables ont été réalisés, ce qui a permis de mettre en place un service de tramway complet dans toute la ville et les banlieues.

«Les voies piétonnes le long des artères entourant les bâtiments en ruine ont été débarrassées de la chute de briques, de maçonnerie et de matériaux similaires, ainsi que de la piétonisation et la circulation a repris sur ces artères. Un grand nombre de personnes s’occupaient de sauver des livres et des documents dans des coffres-forts restés intacts dans les ruines.

L'incendie de Cork le 11 décembre 1920. Photographie reproduite avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque nationale d'Irlande

L’incendie de Cork le 11 décembre 1920. Photographie reproduite avec l’aimable autorisation de la Bibliothèque nationale d’Irlande

Les pompiers d’autres comtés étaient arrivés pour combattre l’incendie, mais au moment de l’envoi du journaliste, les flammes ont été étouffées et leur contribution n’était plus nécessaire, et «dans l’après-midi, les pompiers de Dublin et Limerick ont ​​pu regagner leur villes respectives ». Les habitants de Cork ont ​​donné à la Brigade de Dublin – sous le commandement du capitaine Myers – ce qui a été décrit comme un «envoi chaleureux».

«La foule à l’hôtel Victoria était extrêmement nombreuse, composée principalement de jeunes hommes et femmes qui sont maintenant au chômage et alors que la brigade se dirigeait vers la gare, des acclamations chaleureuses témoignaient en soi de ce que les gens ressentaient à propos de ce que les pompiers avaient. accompli. »

Les pompiers avaient à peine atteint le pont Saint-Patrick, en route vers la gare, que cette partie de l’histoire en croise une autre – les funérailles de Jeremiah Delaney, qui avait été tué par les forces britanniques aux premières heures de dimanche à son domicile à Dublin Hill. , du côté nord de la ville. Jérémie et son frère, Cornelius – tous deux membres de l’IRA – ont été abattus. Jérémie est mort sur le coup et son frère est mort six jours plus tard.

«Les restes, qui ont été transportés pour internement dans le complot républicain au cimetière de St Finbar, ont été suivis par un très grand nombre de sympathisants. Aucune limite n’a été imposée par les autorités comme dans les cas précédents au nombre de personnes en deuil et aucun militaire n’a accompagné les funérailles. Le cercueil était enveloppé des couleurs du Sinn Féin et la foule a marché en deux.

Présence militaire

Alors que les personnes en deuil assistant aux funérailles de Jeremiah Delaney n’étaient pas accompagnées de soldats, une forte présence militaire ailleurs dans la ville a été signalée dans les rapports du europe-infos.fr.

Un avertissement, émis par le brigadier général HW Higginson le même soir, a déclaré: «compte tenu des événements dans la ville, un avis et un avertissement sont par les présentes donnés que toute personne vue en train de commettre ou d’aider ou d’encourager la commission de l’un des crimes suivants – incendie criminel , la destruction de biens de quelque nature que ce soit et le pillage – seront incendiés. Des ordres à cet effet ont été donnés aux troupes et aux forces de la Couronne sous mon commandement.

Le rapport faisait état d’une présence policière accrue dans les rues et de l’horreur parmi les résidents lors des événements du week-end. «Il y a eu beaucoup plus d’activités militaires et policières mises en évidence aujourd’hui», indique le rapport.

«Les histoires sur les événements du samedi et du dimanche matin varient beaucoup, mais, même si elles diffèrent, elles sont toutes d’accord pour dire que les scènes étaient d’un caractère des plus terrifiant. Les pillages qui ont eu lieu étaient à une échelle colossale, mais cet élément particulier a été maîtrisé et les choses peuvent maintenant être qualifiées de normales.

Pour en savoir plus sur les rapports originaux après l’incendie de Cork, 1920, cliquez ici.

  • Vit'all+ L-Théanine Complexe 30 gélules
    Description : Le Complexe L-Théanine Vit'all+ est un dérivé d'acide aminé dont l'action procure une sensation de calme et de bien-être. La L-théanine se retrouve sous forme libre dans le thé vert dont les bienfaits relaxant et calmant ne sont plus à prouver. Elle traverse la barrière encéphalique et influence
  • I Genietti Ecailleur à poissons - L'écailleur
    Il n'y a rien de plus désagréable que de se retrouver avec un bout d'écaille dans la bouche lorsque nous sommes entrain de savourer un bon poisson grillé à la plancha.Vous avez beau gratter le poisson dans tous les sens avec un couteau, il en reste toujours une pour vous embêter.Voici un écailleur à poissons
  • Floressence Synergies Synergie huiles essentielles nuit paisible lutte contre l'insomnie 100% pure, naturelle et bio
    Les symptômes d'une insomnie sont des difficultés à s'endormir, un sommeil léger et irrégulier, des réveils nocturnes, des difficultés à se rendormir, une impossibilité de dormir plus de 3 ou 4 heures, ainsi que des cauchemars ou des idées noires... Lorsque le sommeil se fait rare, chaque nuit peut devenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *