Déshonorant: les Italiens rendent le premier prix français pour les liens de Macron avec l’Égypte

Appuyez sur play pour écouter cet article

ROME – Bénéficiaires italiens du Légion d’honneur – La plus haute distinction de la France – reviennent leurs récompenses pour protester contre les relations étroites de Paris avec l’Égypte.

La nouvelle qu’Emmanuel Macron a donnée au Légion d’honneur à son homologue égyptien Abdel Fattah el-Sissi lors d’une visite d’Etat en France la semaine dernière s’est avéré trop pour plusieurs Italiens de haut niveau déjà lésés par ce qu’ils disent être un manque de solidarité de Paris dans le cas du doctorant assassiné Giulio Regeni.

Les relations entre l’Italie et l’Égypte ont été tendues depuis le meurtre de Regeni, dont le corps a été retrouvé sur le bord d’une autoroute à la périphérie du Caire en février 2016. Plus tôt ce mois-ci, les procureurs de Rome ont accusé quatre membres des forces de sécurité égyptiennes d’enlèvement , torture et meurtre.

Les procureurs affirment que Le Caire a refusé de coopérer pleinement à l’enquête, a fourni des explications peu plausibles pour le décès et a refusé de fournir les adresses des personnes inculpées.

Les politiciens et les militants ont déploré le manque de solidarité de la part des voisins de l’Italie. Malgré une résolution du Parlement européen appelant à la suspension de la coopération en matière de sécurité avec les autorités égyptiennes et condamnant les accords d’armes entre l’Égypte et la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, les pays européens ont montré peu de soutien à l’Italie après le meurtre. Rome était seule à rappeler son ambassadeur au Caire. Cependant, les propres actions du gouvernement italien ont également fait l’objet de critiques. En juin, la famille de Regeni a conclu un accord d’armement entre l’Italie et l’Égypte d’une valeur estimée à 1,2 milliard de dollars.

Macron a accueilli el-Sissi pour des entretiens au palais de l’Elysée au mépris des critiques acerbes des groupes de défense des droits de l’homme, avant de déclarer lors d’une conférence de presse conjointe qu’il ne lierait pas les accords commerciaux et de défense aux droits de l’homme. La cérémonie de décoration n’a pas été rendue publique en France et n’est apparue que plus tard sur un site Web du gouvernement égyptien.

L’écrivain italien et ancien député européen Corrado Augias a rendu son Légion d’honneur à l’ambassade de France à Rome lundi, «à la mémoire de Giulio Regeni». Il a déclaré que l’honneur ne devrait pas être donné à un chef d’État «qui est objectivement devenu complice de criminels odieux».

Dans une lettre à l’ambassadeur de France, Augias a déclaré qu’il «aurait attendu du président Macron un geste de compréhension, sinon de fraternité, notamment au nom de l’Europe que nous nous efforçons tant de construire ensemble».

Giovanna Melandri, ancienne ministre du Cabinet et aujourd’hui présidente du groupe de réflexion Human Foundation, a déclaré qu’elle lui rendait son prix «dans le but d’ouvrir une discussion franche et amicale sur les valeurs que nous voulons défendre, renforcer et honorer dans une Europe démocratique.  »

Elle a déclaré à POLITICO: «Je comprends les complexités de la diplomatie et la nécessité de maintenir le dialogue ouvert… Mais comment reconnaître l’honneur dans un régime qui viole les droits de l’homme, torture et emprisonne les jeunes?»

Autre récipiendaire du prix, Emma Bonino – ancienne ministre des Affaires étrangères italienne, commissaire européenne et députée européenne – a écrit à Macron en disant qu’elle était «gênée» d’être en compagnie d’el-Sissi en tant que Légion d’honneur titulaire.

Un responsable de l’Elysée a déclaré que le protocole exigeait que chaque président effectuant une visite d’État en France reçoive le Grand Croix de la Légion d’honneur, mais a précisé qu ‘«il ne le reçoit pas à titre personnel».

« Le président a déclaré que recevoir el-Sissi ne l’avait pas empêché de discuter des droits de l’homme », a déclaré le responsable, ajoutant que le maintien du dialogue avec le dirigeant égyptien permettait aux Français de soulever des cas spécifiques de droits de l’homme avec sa délégation.

Suite à la décision d’accuser des membres des services de sécurité égyptiens du meurtre de Regeni la semaine dernière, le gouvernement italien intensifie ses efforts pour coordonner les alliés européens dans une approche unifiée contre l’Égypte. Un porte-parole du ministre des Affaires étrangères a déclaré que «les plans visant à impliquer les alliés européens pour aider à appliquer une pression coordonnée sur Regeni s’intensifient».

Le Premier ministre italien, le ministre des Affaires étrangères, le ministre de l’Intérieur et le ministre de la Défense se réuniront mercredi pour discuter des mesures collectives à promouvoir, a déclaré le porte-parole.

Melandri a déclaré que l’Europe et l’Italie doivent être plus proactives dans leur lutte pour la justice pour Regeni. «C’est une question d’humanité, de souveraineté et d’identité européenne. Elle n’a pas de prix et vaut plus que n’importe quelle médaille.

Rym Momtaz a contribué à cet article.

  • Denon AVC-X8500H Argent - PRIX CONFIDENTIEL SUR LE SITE
    Le produit phare de DENON, l’AVC-X8500H alimente la prochaine génération de home cinéma avec le premier ampli-tuner audio/vidéo à 13.2 canaux, prenant en…
  • Denon AVC-X8500H Noir - PRIX CONFIDENTIEL SUR LE SITE
    Le produit phare de DENON, l’AVC-X8500H alimente la prochaine génération de home cinéma avec le premier ampli-tuner audio/vidéo à 13.2 canaux, prenant en…
  • Bodum Cafetière à piston PC incassable 1L - Brazil - Cafetière 1L, 8 tasses
    Développée dans les années 1980, cette cafetière a été l'un des premiers succés de la marque BODUM. En effet, grâce à son design attrayant et son prix imbattable, elle est rapidement devenue un symbole de la marque. Elaborée avec un système traditionnel de piston, en PC incassable, la cafetière est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *