L’accord commercial UK-UE sur le Brexit en un coup d’œil

Appuyez sur play pour écouter cet article

L’accord entre le Royaume-Uni et l’UE est le plus grand pacte commercial bilatéral de l’histoire, ont déclaré jeudi les deux parties. C’est également le premier accord commercial moderne à désintégrer un partenariat commercial, érigeant et définissant des barrières entre les marchés.

L’accord, qui couvre un marché collectif d’une valeur de 905 milliards de dollars en 2019, n’a pas encore été publié dans son intégralité, mais une série de documents publiés par l’UE et le Royaume-Uni brossent un tableau de l’accord.

L’accord couvre le commerce des biens et services, mais comprend également des chapitres sur l’investissement, des dispositions sur le poisson et la protection des données.

Voici une ventilation des éléments clés connus à ce jour.

Des biens

Le pacte autorise des droits de douane et des échanges de marchandises sans contingent, à condition qu’ils respectent les soi-disant règles d’origine qui déterminent la quantité de contenu d’un produit qui doit provenir d’une nation liée par l’accord. Mais ceux-ci peuvent être auto-certifiés, une aubaine pour les entreprises qui permet de se conformer plus facilement aux règles et donc de bénéficier de l’accord. Néanmoins, il y aura de nouveaux documents et procédures pour les entreprises à saisir dans un court laps de temps.

L’accord permet à la fois à l’UE et au Royaume-Uni de fixer leurs propres règles sur les indications géographiques, règles conçues pour protéger la qualité et la réputation des denrées alimentaires produites dans une région particulière. Un mécanisme de révision dans l’accord signifie que les deux parties peuvent choisir de se coordonner sur les règles à une date ultérieure.

Dans un accord séparé, l’UE a accordé au Royaume-Uni la liste des pays tiers, confirmant que le Royaume-Uni a satisfait aux normes de santé animale et de biosécurité nécessaires pour exporter des animaux vivants et des produits animaux vers l’UE.

Le transport des marchandises sera également facilité en gardant l’accès illimité pour le transport routier et aérien et des engagements détaillés sur la manière d’attribuer la gestion du fret aérien et les droits des passagers.

Il y a aussi un chapitre sur la façon dont l’UE et le Royaume-Uni s’attaqueront aux obstacles réglementaires, en s’appuyant sur l’accord sur le commerce des obstacles techniques de l’Organisation mondiale du commerce dans des domaines tels que l’étiquetage et les tests, l’inspection et la certification des produits avant qu’ils ne soient autorisés sur le marché. Il existe des annexes spécifiques aux secteurs de l’automobile, de la chimie, de la pharmacie, des produits biologiques et du vin, a déclaré le Royaume-Uni.

Le chapitre permet aux deux parties de « réglementer les marchandises de la manière la plus appropriée pour leur propre marché », selon les négociateurs britanniques, mais prévoit que les deux parties partageront des informations sur « les produits dangereux et non conformes ».

Représailles

La nécessité de maintenir les engagements de l’accord par le biais de règles dites de règles du jeu équitables, que l’UE souhaitait garantir que les entreprises britanniques ne puissent pas saper le bloc, a été fortement soulignée dans les briefings de la Commission européenne sur l’accord. De telles règles ont été controversées dans les négociations et ont été soulignées par de nombreux États membres de l’UE comme une priorité absolue.

Les exposés ont indiqué que ces dispositions étaient essentielles pour garantir une concurrence loyale. Ils couvrent des domaines tels que le changement climatique et les droits du travail, la fiscalité et le domaine politiquement sensible des aides d’État, qui avait été une pierre d’achoppement clé dans les négociations.

Il existe des mécanismes en place, si l’une ou l’autre des parties doit revenir sur ces aspects: « Les deux parties peuvent s’engager dans des représailles intersectorielles en cas de violation de l’accord. Ces représailles intersectorielles s’appliquent à tous les domaines du partenariat économique », un guide de l’UE le document lit.

Les aides d’État étaient également une priorité essentielle pour la partie britannique, les négociateurs souhaitant s’assurer que la Grande-Bretagne pourrait avoir son propre système pour soutenir les secteurs après la fin de la période de transition et ne serait pas liée aux règles de l’UE.

Les documents britanniques disent à propos des subventions: « L’accord garantit que chaque partie aura en place son propre système indépendant de contrôle des subventions et qu’aucune des parties n’est tenue de suivre les règles de l’autre. »

Poisson

L’UE et le Royaume-Uni ont convenu d’une période de transition jusqu’en juin 2026 pour passer des parts de quota actuelles dans les eaux britanniques à de nouvelles parts de quota. Cela donne à l’UE un accès garanti aux eaux britanniques dans les années à venir.

Les deux parties ont également convenu d’une réduction de 25 pour cent de la part de poisson capturé par les navires de l’UE dans les eaux britanniques. C’est un compromis pour les deux côtés. L’UE souhaitait initialement maintenir son accès actuel, mais s’est ensuite engagée à réduire de 25%. Le Royaume-Uni voulait voir une réduction de 60%.

Après la période de transition, il y aura des négociations annuelles sur l’accès et pour décider du volume de poisson que l’autre partie peut capturer dans les eaux de l’autre.

Énergie

Bien que le Royaume-Uni ne fasse plus partie du marché unique, l’accord garantira que l’énergie continuera à circuler entre le Royaume-Uni et l’UE grâce à de nouveaux accords commerciaux sur les interconnexions – connexions internationales entre les réseaux d’électricité et de gaz naturel.

La conclusion d’un accord sur l’énergie était extrêmement importante pour les deux parties, car elles échangent du gaz et de l’électricité en temps réel, partagent une grande partie de la technologie et un certain nombre de sociétés énergétiques opèrent sur les deux marchés.

L’accord engage également les deux parties à coopérer sur les énergies renouvelables et à lutter contre le changement climatique. L’accord peut être suspendu si l’une des parties ne respecte pas ses engagements au titre de l’accord de Paris sur le climat. Un accord distinct traite de la coopération en matière d’énergie nucléaire.

Prestations de service

S’agissant des services, en quittant le marché unique, il a été clairement indiqué au cours des négociations que le Royaume-Uni avait perdu une partie de l’accès au marché pour le commerce des services financiers. C’est toujours le cas car il n’y a aucune disposition pour le secteur dans l’accord. Plus de 40% des exportations du Royaume-Uni vers l’UE sont des services, et le secteur représente environ 80% de l’activité économique du Royaume-Uni.

Le passeport, qui permettait un accès automatique au marché unique, a disparu, tout comme une demande clé des groupes de pression des entreprises britanniques: la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles (MRPQ), le mécanisme qui permet aux travailleurs tels que les médecins, les ingénieurs et les architectes d’avoir leurs qualifications. reconnu dans tous les États membres. Cela ne sera pas simplement renversé.

Le diable sera dans le détail du document complet sur les MRPQ et autres cadres de reconnaissance des normes. Le court document de synthèse de l’UE sur l’accord indique qu’il y aura: «Des facilités pour les voyages d’affaires de courte durée et les détachements temporaires d’employés hautement qualifiés.» La partie britannique a déclaré: « À partir du début de 2021, le gouvernement fournira une aide et des conseils aux autorités de réglementation et aux organismes professionnels britanniques » sur la manière d’utiliser un cadre pour les MRPQ dans le cadre de l’accord.

Pour les marchés plus petits – dont la taille n’est pas encore détaillée – les deux parties pourront accéder aux marchés publics de l’autre. Cela est particulièrement important compte tenu des énormes niveaux d’investissement du gouvernement probable des deux côtés alors qu’ils tentent de se remettre de l’impact dévastateur de la pandémie de coronavirus.

Il existe une disposition pour le flux de données jusqu’à ce que les deux parties décident que les règles de protection des données de l’autre sont suffisamment strictes pour permettre aux données de circuler entre le Royaume-Uni et l’UE. Mais cette disposition temporaire ne durera « pas plus de 6 mois », a déclaré le Royaume-Uni.

Reconnaissant à quel point les citoyens de l’UE et du Royaume-Uni sont intégrés dans les juridictions les uns des autres, l’accord prévoit la coordination de certaines prestations de sécurité sociale telles que les pensions.

Que se passe-t-il ensuite

L’accord sera examiné par les ambassadeurs de l’UE à Bruxelles le jour de Noël à 10h30, heure de Bruxelles. Pour que l’accord entre en vigueur à titre provisoire, il devra être approuvé par les gouvernements membres de l’UE via le Conseil de l’UE avant le 31 décembre. Le Parlement européen devrait voter sur l’accord rétrospectivement au début de l’année prochaine.

Pendant ce temps, la Chambre des lords et la Chambre des communes du Royaume-Uni ont toutes deux été rappelées pour le 30 décembre et devraient voter sur l’accord. Étant donné l’immense majorité du Premier ministre Boris Johnson aux Communes, il ne devrait pas faire face à une opposition significative. Le dirigeant travailliste Keir Starmer a déclaré jeudi après-midi que son parti soutiendrait l’accord à contrecœur, mais uniquement parce que le choix était « cet accord ou pas d’accord ».

Vous voulez plus d’analyse de POLITICO? POLITICO Pro est notre service de renseignement premium pour les professionnels. Des services financiers au commerce, en passant par la technologie, la cybersécurité et plus encore, Pro fournit des renseignements en temps réel, des informations approfondies et des scoops dont vous avez besoin pour garder une longueur d’avance. Email [email protected] pour demander un essai gratuit.

  • Papier peint vinyle sur intissé - Casual Minéral - Trompe l'œil pierres apparentes - Rouleau(x)
    Décoweb - Une gamme de papier peint à l'esprit brut, pour un intérieur industriel et une déco authentique et urbaine. On aime ses imprimés béton, ses motifs en trompe l'etoelig;il avec des murs en briques ou en pierres apparentes et ses couleurs neutres très tendances. Format d'un rouleau : 0,53 x 10,05 m
  • Papier peint vinyle sur intissé - Loft industriel - Trompe l'œil plaques de béton - Rouleau(x)
    Décoweb - Une gamme de papiers peints aux couleurs métalliques, élégantes sans être clinquantes, ou aux effets de matières immersifs. Pour personnaliser vos murs avec un cachet incomparable et créer une ambiance feutrée et intimiste, chic et confortable. Format d'un rouleau : 0,53 x 10,05 m
  • Papier peint vinyle sur intissé - Casual Minéral - Trompe l'œil pierres apparentes - Rouleau(x)
    Decoweb - Une gamme de papier peint à l'esprit brut, pour un intérieur industriel et une déco authentique et urbaine. On aime ses imprimés béton, ses motifs en trompe l'etoelig;il avec des murs en briques ou en pierres apparentes et ses couleurs neutres très tendances. Format d'un rouleau : 0,53 x 10,05 m

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *