Les États-Unis exigeront des tests COVID pour les vols internationaux à l’arrivée

Il étend un effort déjà en cours pour les vols en provenance du Royaume-Uni et attribue une responsabilité importante en matière de maintien de l’ordre à l’industrie aérienne elle-même. Les compagnies aériennes auront la responsabilité de confirmer résultats négatifs, et devra refuser l’embarquement aux passagers s’ils ne remplissent pas les critères.

L’annonce répond en partie à une demande de l’industrie aérienne américaine, qui a fait pression pour que les tests avant vol soient une alternative aux quarantaines ou à d’autres restrictions sur les personnes pouvant entrer dans le pays. On ne sait pas si le gouvernement envisage immédiatement de supprimer ces autres restrictions.

Les tests ont été le meilleur espoir de l’industrie du voyage pour revigorer les voyages aériens internationaux, et les principales compagnies aériennes américaines proposent déjà des tests avant vol pour aider les passagers à se conformer aux règles en vigueur à leur destination. Et cette semaine, le groupe commercial de l’industrie du transport aérien américain Airlines for America a approuvé la proposition du CDC d’exiger un test Covid négatif pour les voyageurs cherchant à entrer aux États-Unis.

La nouvelle exigence peut aider les passagers à se sentir mieux en avion, mais ce n’est pas une solution miracle pour éviter les infections. Une étude publiée la semaine dernière dans le journal des maladies infectieuses émergentes du CDC a averti que le test des passagers pour Covid-19 avant leur vol pourrait ne pas empêcher complètement la propagation en vol du virus.

L’étude a notamment abouti à ses conclusions grâce au type de programme de quarantaine forcée que l’industrie du voyage se bat pour éviter. Les chercheurs ont étudié sept cas de Covid détectés dans le cadre du programme agressif de 14 jours d’isolement et de quarantaine géré de la Nouvelle-Zélande.

Les vols long-courriers sont particulièrement vulnérables à la transmission potentielle du virus en vol car il est plus difficile d’éviter l’encombrement et les masques sont difficiles à garder pendant tout le voyage, selon Jeff Engel, conseiller principal pour Covid-19 au Conseil d’État et Épidémiologistes territoriaux.

«Les compagnies aériennes signalent toujours qu’elles font circuler leur air à travers des filtres qui filtrent 99,9% des germes, ce qui est vrai», a déclaré Engel. «Mais la transmission se fait par propagation directe de personne à personne sans que cet air ne passe même par le système de circulation.»

De plus, un test n’est qu’un instantané dans le temps. Justin Lessler, professeur agrégé d’épidémiologie à la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, a averti que si les compagnies aériennes n’exigent qu’un test négatif effectué quelques jours avant le voyage des passagers, les personnes pourraient devenir contagieuses entre le test et le passage à l’étape. dans leur avion.

Tester les passagers à l’aéroport à l’aide de tests antigéniques qui fournissent des résultats au point de service «réduirait probablement considérablement» le risque de transmission, mais Lessler prévient qu’il «y aura toujours un risque résiduel».

«Ce serait beaucoup plus efficace qu’un test PCR deux ou trois jours avant que quelqu’un ne monte dans l’avion», a déclaré Lessler. «Je pense que cela aurait un impact positif sur la santé publique.»

Dans tous les cas, l’industrie aéroportuaire s’est opposée aux essais dans les aéroports. L’Airports Council International a averti l’année dernière que la création de longues files d’attente pour le contrôle dans les aéroports irait à l’encontre de la distanciation sociale et créerait des risques pour la sécurité.

Les compagnies aériennes ont également soulevé des préoccupations concernant la disponibilité des tests pour répondre aux exigences d’une exigence. Dans une lettre récente adressée à l’administration Trump, le groupe de commerce aérien américain a demandé au gouvernement d’envisager de mettre à disposition des tests rapides pour aider les compagnies aériennes à répondre à l’exigence imminente.

L’industrie avait également demandé un calendrier de mise en œuvre de deux semaines, pour former le personnel et alerter les clients.

Le département de la sécurité intérieure, qui serait chargé de lever les restrictions existantes sur les non-citoyens entrant aux États-Unis depuis l’Europe, le Royaume-Uni, le Brésil et ailleurs, n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Tanya Snyder a contribué à ce rapport.

  • asmodee Les aventuriers du rail États-Unis - Multicouleur
    Ticket to Ride USA est une aventure en train qui vous emmène à travers l'Amérique. Dans Ticket to Ride, vous collectez des billets avec différents types de wagons de train, que vous pouvez utiliser pour réclamer des itinéraires de train entre des villes d'Amérique du Nord. Plus les itinéraires sont longs, plus il gagnera de points. De plus, vous gagnez des points en complétant des cartes de destination, dans lesquelles deux villes éloignées doivent être connectées. Avez-vous construit l'itinéraire continu le plus long? Ensuite, vous obtenez également des points. Montez à bord pour un voyage en train agréable et aventureux à travers l'Amérique du Nord!
  • Les deux géants. Histoire des Etats-Unis et de l'URSS de 1917 à nos jours Tome V : Conversations et aperçus - André Maurois - Livre
    Occasion - Bon Etat - Pont Royal GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Le crime organisé à la ville et à l'écran. Etats-Unis, 1929-1951 - Sophie Body-Gendrot - Livre
    Occasion - Etat Acceptable - Passages annotés, surlignés, soulignés - Armand Colin GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *