Pelosi dit que Trump pourrait être complice du meurtre après l’émeute au Capitole

L’orateur est allé plus loin et a déclaré que s’il était prouvé que certains membres du Congrès collaboraient avec des membres du groupe qui a attaqué le Capitole, ils – ainsi que Trump – seraient complices des crimes commis pendant l’insurrection.

« Et le crime, dans certains cas, était un meurtre, » Pelosi m’a dit. «Et ce président est un complice de ce crime parce qu’il est à l’origine de cette insurrection qui a causé ces morts et ces destructions.»

Alors qu’un certain nombre de responsables, y compris le procureur général du district de Columbia, Karl Racine, ont déclaré qu’ils examinaient le rôle joué par Trump dans l’émeute, aucun n’a indiqué jusqu’à présent que le président serait un complice des décès survenus pendant que les émeutiers tentaient de le faire. pour bloquer la certification de la victoire du président élu Joe Biden au collège électoral.

La Maison Blanche n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur l’insinuation de l’orateur selon laquelle les paroles de Trump avaient entraîné des morts au Capitole.

Les commentaires de Pelosi représentent le langage le plus fort jamais utilisé par les démocrates sur le rôle de Trump dans les émeutes.

Alors que la plupart des républicains ont refusé de croiser Trump, le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, qui a peu dit pour défendre le président depuis les émeutes, s’est rendu mardi au Sénat pour blâmer carrément Trump.

«La foule a été nourrie de mensonges», a déclaré McConnell. «Ils ont été provoqués par le président et d’autres personnes puissantes. Et ils ont essayé d’utiliser la peur et la violence pour arrêter une procédure spécifique de la première branche du gouvernement fédéral qu’ils n’aimaient pas. Mais nous avons continué.

Les démocrates de la Chambre, qui ont été rejoints par 10 républicains, ont voté pour destituer Trump la semaine dernière pour incitation à l’insurrection. Pelosi n’a pas dit quand l’article de mise en accusation serait envoyé au Sénat pour ouvrir un procès, mais a indiqué dans son entretien que ce serait «bientôt».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *