La Hongrie devient le premier pays de l’UE à approuver le vaccin russe contre le coronavirus

AccueilActualitésLa Hongrie devient le premier pays de l'UE à approuver le vaccin...

La Hongrie devient le premier pays de l’UE à approuver le vaccin russe contre le coronavirus

La Hongrie a autorisé l’utilisation du vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik, a confirmé jeudi le gouvernement.

L’Institut national hongrois de pharmacie et de nutrition OGYÉI a délivré des licences temporaires à la fois à Spoutnik et à Oxford / AstraZeneca au Royaume-Uni, a écrit le gouvernement dans un e-mail.

Le pays négocie un contrat avec la Russie pour acheter le vaccin Spoutnik, a écrit le gouvernement. Le ministre des Affaires étrangères du pays doit se rendre à Moscou vendredi.

“Le gouvernement voulait acheter uniquement de tels vaccins qui avaient déjà été administrés à des millions de personnes, et – naturellement – seuls les vaccins qui ont été officiellement contrôlés et autorisés comme sûrs et efficaces peuvent être utilisés pour l’inoculation en Hongrie”, a écrit le gouvernement.

L’autorité pharmaceutique a déclaré mercredi que la licence du vaccin Spoutnik était valable six mois.

Les pays de l’UE peuvent autoriser un vaccin au niveau national sans l’Agence européenne des médicaments (EMA) en cas d’urgence, conformément à une loi de 2001.

Pourtant, on ne sait pas quand le vaccin sera réellement disponible pour les Hongrois, car les médias nationaux ont rapporté mercredi que le Centre national de la santé publique prendra une décision sur le vaccin russe dans les semaines.

Les commandes du pays pour Oxford / AstraZeneca, quant à elles, dépendent de la délivrance par l’EMA et la Commission européenne d’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle.

“Nous ne pouvons pas commencer l’inoculation de masse” parce que l’EMA n’a pas encore approuvé le vaccin, porte-parole du gouvernement Zoltan Kovacs tweeté aujourd’hui. “Dès que l’UE commencera les expéditions, il n’y aura plus d’obstacle à la vaccination de masse en Hongrie.”

L’EMA doit prendre une décision sur le vaccin britannique le 29 janvier. La Commission a conclu un accord pour sécuriser 300 millions de doses du vaccin avec la possibilité d’en obtenir 100 millions supplémentaires.

- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici