Le chef de l’opposition britannique s’auto-isole pour la troisième fois

Le dirigeant travailliste britannique Keir Starmer est en isolement pour la troisième fois après avoir été averti par l’application coronavirus du National Health Service.

«Ce matin, j’ai été informé que je devais m’isoler après être entré en contact avec quelqu’un qui a été testé positif au COVID-19», a écrit Starmer sur Twitter.

Le chef du parti d’opposition a ajouté qu’il était asymptomatique, mais qu’il continuera à travailler à distance jusqu’au 1er février.

Selon les règles britanniques, Starmer devra s’isoler pendant dix jours au total depuis la «date de la rencontre», que l’application de recherche de contacts calcule en comptant à rebours à partir du contact initial.

Cela signifierait que le contact de Starmer aurait probablement eu lieu vers la fin de la semaine dernière.

Starmer était auparavant entré dans l’auto-isolement en septembre et en décembre. De même, le secrétaire à la santé, Matt Hancock, a également été prévenu lundi dernier et a terminé son isolement dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *