Un diffuseur chinois demande une licence française

China Global Television Network, la chaîne de télévision publique du pays, a demandé au régulateur français de retrouver son droit de diffusion dans l’UE.

Le CSA, le régulateur français des médias, a déclaré avoir reçu une demande de la chaîne chinoise en décembre, a rapporté dimanche le Financial Times. Cela intervient après que la licence de diffusion de la chaîne en Europe a été révoquée par le chien de garde britannique Ofcom plus tôt ce mois-ci, empêchant CGTN de diffuser dans le reste de l’Europe.

La Chine a interdit le radiodiffuseur britannique BBC en réponse, augmentant les tensions géopolitiques entre le Royaume-Uni et la Chine.

Le régulateur français n’a pas précisé quand il déciderait de la licence de CGTN, et a déclaré qu’il devait évaluer davantage la décision de l’Ofcom. Le régulateur britannique avait déclaré que la CGTN manquait d’indépendance éditoriale et « est finalement contrôlée par le Parti communiste chinois », ce qui n’est pas autorisé par la loi britannique.

Les lois françaises n’interdisent pas aux radiodiffuseurs contrôlés par l’État de diffuser dans le pays. Selon le FT, si la France autorisait CGTN à diffuser, elle serait alors autorisée à diffuser n’importe où dans les 47 membres du Conseil de l’Europe, y compris le Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *