Le PDG et vice-président de Davy démissionnent au milieu des retombées de l’accord obligataire

Le directeur général de Davy, Brian McKiernan, le vice-président Kyran McLaughlin, et le responsable des obligations Barry Nangle ont démissionné de leurs fonctions dans la plus grande société de bourse du pays au milieu des retombées d’une amende de la Banque centrale et d’une réprimande pour violation des règles du marché.

La société a nommé Bernard Byrne, l’ancien PDG d’AIB qui a rejoint Davy il y a deux ans en tant que directeur général adjoint et chef de sa division des marchés de capitaux, en tant que directeur général par intérim, selon un communiqué publié samedi après-midi.

La banque centrale a révélé mardi qu’elle avait infligé une amende de 4,1 millions d’euros à Davy et réprimandé la société après avoir constaté que 16 employés, y compris des cadres supérieurs, avaient cherché à faire un profit en prenant l’autre côté d’un accord obligataire impliquant un client en 2014 – sans le dire lui ou l’équipe de conformité du cabinet.

Il est rapidement entré en spirale dans la plus grande crise des 95 ans d’histoire de Davy lorsque le ministre des Finances Paschal Donohoe a appelé la société à expliquer comment elle était tombée «gravement en dessous des normes attendues des dirigeants en position de responsabilité financière», certains de ses clients , y compris la National Treasury Management Agency (NTMA) et la Bank of Ireland, ont exprimé leur inquiétude et l’identité des principaux participants à l’opération obligataire est apparue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *