Smother: Voici à quoi ressemble un Glenroe sur le thème d’Agatha Christie

Smother, le nouveau thriller psychologique de RTÉ écrit par l’ancienne coureuse de spectacle de M. Selfridge, Kate O’Riordan, est loin d’être parfait. Il y a trop de personnages, dont plusieurs se sentent légèrement interchangeables (ont un arc chauve des mecs d’âge moyen # 1 2, 3).

L’intrigue se déroule comme des meurtres de Midsomer fraîchement sortis du micro-ondes. Et il ne profite pas du cadre de Co Clare en évoquant, comme le montre Broadchurch, un sens spécifique du lieu. En Irlande, il n’y a pas de psychosphère.

Mais il possède une impulsion et il fonctionne efficacement comme un polar du dimanche soir – plus que l’on ne peut en dire pour les lamentables excursions RTÉ récentes telles que les South Westerlies. Il est parfaitement regardable, et vous ne grincerez pas des dents pendant l’épisode d’ouverture (RTÉ One, 21h30). Vous n’aurez pas non plus sombré dans une stupeur désintéressée par la deuxième pause publicitaire. Cela compte comme un progrès.

Dervla Kirwan et Seána Kerslake sont les deux grands noms. L’ancien joue Val Ahern, une femme et une mère qui en ont assez de son mari gluant et courageux Denis (Stuart Graham) et a décidé d’emménager à la place avec son jeune amant. Son petit ami est joué par Thomas Levin, un acteur danois qui ne pense pas à tenter ou non un accent irlandais.

Il est présenté, avec le reste de la distribution, lors d’une fête d’anniversaire pour Val qui dure plus longtemps que le mariage au début de The Godfather. C’est aussi là que nous rencontrons Kerslake en tant que Grace, la plus jeune fille de Val et Denis. Ses sœurs aînées – représentées par Niamh Walsh et Gemma-Leah Devereux – sont des demi-frères et sœurs qui ont formé une famille recomposée lorsque leurs parents se sont mariés.

Grace a des problèmes psychologiques profondément ancrés. Et ce n’est pas au-delà des limites qu’elle est responsable de la mort de son père. Ce que nous savons, c’est que celui qui a tué Denis avait clairement une tête pour les hauteurs. Smother commence avec le père ignoble attaqué par un mystérieux assaillant lors d’une randonnée au sommet d’une falaise près de la maison familiale à Lahinch le matin après la fête sans fin. Il plonge dans sa perte, et le générique d’ouverture roule.

Est-ce que Grace l’a attaqué? Ou était-ce Val? Ou peut-être une de ses autres filles? Denis avait caché des problèmes financiers et prévoyait de vendre à la fois le café de Grace et le manoir familial. Quand la pression est venue pour pousser, est-ce la raison pour laquelle il a été bousculé vers une disparition prématurée?

Smother est plus un plat réconfortant de fin de week-end que la télévision de prestige. Et les acteurs, qui devaient s’éloigner socialement pour le tournage, doivent être crédités pour avoir acheté la Cluedo-ness de tout cela. L’exception est le Kerslake, généralement solide, qui semble jouer dans un mélodrame plus désordonné et dont la performance amplifiée coexiste mal à l’aise avec celle du Kirwan plus sobre.

La série existe finalement pour répondre à la question: à quoi aurait ressemblé un Glenroe sur le thème d’Agatha Christie? Il souffre certainement d’un excès de fondu. Val et Denis, par exemple, sont nominalement des membres de la génération X mais, en termes de comportement, de dialogue et de tenue vestimentaire, ils ont rayonné directement à partir des années 1950.

Pourtant, Smother s’accroche au point où il est possible d’ignorer l’exposition parfois grumeleuse («vous êtes sobre maintenant et c’est l’essentiel»). C’est plutôt bien (vous êtes vraiment intéressé à voir le mystère de la mort de Denis sans choix). Et pour les petits dramatiques irlandais sur petit écran, c’est triste à dire, mieux que prévu.

  • Le couteau sur la nuque - Agatha Christie - Livre
    Policier - Occasion - Etat Correct - Club des Masques - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Cartes sur table - Agatha Christie - Livre
    Policier - Occasion - Bon Etat - Le Masque - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Cartes sur table - Agatha Christie - Livre
    Policier - Occasion - Bon Etat - Club des Masques - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *