La Turquie quitte le traité international visant à lutter contre la violence à l’égard des femmes

Le président Recep Tayyip Erdoğan a retiré la Turquie d’un traité international visant à lutter contre la violence à l’égard des femmes malgré un nombre élevé de fémicides dans le pays.

Erdoğan a publié un décret présidentiel, publié dans le journal officiel du pays samedi matin, annulant la ratification par la Turquie de la Convention d’Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.

Le traité historique, un accord du Conseil de l’Europe signé par 45 pays et l’Union européenne, a été conçu pour promouvoir l’égalité des sexes et prévenir la violence à l’égard des femmes. En 2012, la Turquie est devenue le premier pays à ratifier la convention, du nom de sa plus grande ville d’Istanbul où le traité a été forgé.

L’annonce a déclenché un tollé parmi les militants des droits humains et des appels à des manifestations sur les réseaux sociaux.

Gökçe Gökçen, vice-présidente du principal parti d’opposition du Parti républicain du peuple (CHP), mentionné cette décision revenait à réduire les femmes «à des citoyens de seconde zone» et à «les laisser être tuées».

La Secrétaire générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejčinović Burić, a qualifié le retrait de «nouvelle dévastatrice», ajoutant: «La Convention d’Istanbul … est largement considérée comme l’étalon-or des efforts internationaux visant à protéger les femmes et les filles de la violence à laquelle elles sont confrontées chaque jour dans notre sociétés. Cette décision est un énorme revers pour ces efforts et d’autant plus déplorable qu’elle compromet la protection des femmes en Turquie, dans toute l’Europe et au-delà. »

Les militants défendant le traité ont également souligné un nombre croissant de femmes tuées par des hommes en Turquie, l’organisation locale We Will Stop Femicide évaluant le nombre de l’an dernier à 300 meurtres. En 2019, ce nombre s’élevait à 474, soit plus du double des cas enregistrés en 2011, selon le groupe.

Le gouvernement turc s’est engagé à lutter contre la violence domestique, mais l’année dernière a commencé à débattre de l’opportunité de se retirer du traité. Les conservateurs se plaignent que la convention mine les structures familiales traditionnelles; l’accord inclut une référence aux droits des LGBTQ, exigeant des signataires qu’ils protègent les victimes sans discrimination en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre, entre autres.

Des discussions similaires ont eu lieu en Pologne, où le Premier ministre Mateusz Morawiecki a demandé au Tribunal constitutionnel d’examiner si la convention était conforme à la constitution du pays.

Le décret d’Erdoğan ne précisait pas la raison du retrait. Zehra Zümrüt Selçuk, ministre turque de la Famille, n’a pas reconnu explicitement cette décision, mais tweeté du jour au lendemain que les droits des femmes étaient déjà garantis dans les lois nationales et que «notre système juridique est suffisamment dynamique et solide pour mettre en œuvre de nouvelles réglementations en fonction des besoins».

L’annonce intervient peu de temps après une Rencontre entre Erdoğan et la présidente de la Commission Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel, où ils ont discuté des relations UE-Turquie et de la situation en Méditerranée orientale.

Ces derniers mois, Erdoğan – sous le règne duquel le pays a subi un recul important des droits fondamentaux – a promis de mettre en œuvre un programme de réforme visant à améliorer les libertés et à répondre aux normes de l’UE.

Du jour au lendemain, Erdoğan a également limogé son gouverneur de banque centrale, qui avait favorisé la hausse des taux d’intérêt, à laquelle le président s’oppose. Pendant ce temps, les procureurs de la République turque s’emploient à interdire le troisième parti du pays, le Parti démocratique du peuple (HDP), d’origine kurde.

  • Vétoquinol Zylkene contre le stress et l'anxiété pour chien 10 à 30 kg. Boite 100 gélules 225 mg
    Zylkene contre le stress et l'anxiété pour chien et chat consiste en une gélule permettant de lutter contre le stress du chien et du chat anxieux et le chien ou le chat nerveux. Marque : VetoquinolTaille de l'animal : Très petite race -5 kg, Petite race 5-15 kg, Race moyenne 15-30 kg, Grande race 30-50
  • Vétoquinol Zylkene contre le stress et l'anxiété pour chien 10 à 30 kg. Flacon 30 gélules de 225 mg
    Zylkene contre le stress et l'anxiété pour chien et chat consiste en une gélule permettant de lutter contre le stress du chien et du chat anxieux et le chien ou le chat nerveux. Marque : VetoquinolTaille de l'animal : Très petite race -5 kg, Petite race 5-15 kg, Race moyenne 15-30 kg, Grande race 30-50
  • Décamp' L'acarien phytoseiulus contre l'araignée rouge
    L'acarien phytoseiulus, contre l'araignée rouge, utilisés à l'intérieur comme à l'extérieur et particulièrement en serre. Les acariens sont des organismes vivants, une solution de lutte 100% naturelle, qui dévorent les ?ufs, les larves et les adultes. Vendu en Pack prépayé : vous recevrez une boite contenant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *