Le gouvernement britannique prend des mesures pour introduire des services d’avortement complets dans le Nord

Le gouvernement britannique est intervenu pour imposer l’introduction de services d’avortement complets en Irlande du Nord.

Il a déclaré qu’il avait franchi le pas en raison du manque de progrès près d’un an après la décriminalisation de l’avortement dans le Nord.

«Nous avons atteint un point où il reste clair que le ministère de la Santé [in Northern Ireland] n’ira pas de l’avant pour faire des progrès positifs sur cette question », a déclaré le gouvernement britannique.

Les règlements déposés mardi devant le parlement britannique donnent au secrétaire du Nord le pouvoir de «diriger un ministre d’Irlande du Nord, un département d’Irlande du Nord, le Conseil de la santé et de la protection sociale et l’Agence de la santé publique» afin de garantir que le Nord remplit ses obligations légales concernant l’introduction des services d’avortement. »

La santé est une question décentralisée en Irlande du Nord, et le secrétaire du Nord, Brandon Lewis, a déclaré que le gouvernement britannique avait soigneusement examiné les options disponibles et pris la décision «tout en respectant le règlement de la décentralisation et les soins de santé étant une question transférée».

Le DUP, qui est anti-avortement et opposé à la modification de la loi, a déjà averti qu’une intervention du gouvernement britannique représenterait une violation du règlement sur la décentralisation.

Le premier ministre, le chef du DUP, Arlene Foster, a critiqué cette décision et a déclaré que le secrétaire du Nord «s’investissait dans l’espace dévolu».

«C’est à l’administration décentralisée comment ils traitent ces problèmes et, par conséquent, il agit au-delà de ce qu’il devrait faire», a-t-elle déclaré.

La loi sur l’avortement en Irlande du Nord a été modifiée en octobre 2019 à la suite d’une législation adoptée par le parlement britannique tandis que l’administration décentralisée de Stormont était suspendue.

Dans le cadre juridique d’accès aux services d’avortement publié par le gouvernement britannique, devenu loi le 31 mars 2020, l’avortement devait être disponible en Irlande du Nord sans restriction jusqu’à la 12e semaine de grossesse.

Les avortements sont également disponibles jusqu’à 24 semaines si la poursuite de la grossesse impliquerait un risque pour la santé physique ou mentale de la femme supérieur à celui de l’interruption, et sans limite de temps en cas d’insuffisance fœtale grave ou d’anomalie fœtale mortelle, ou si il existe un risque de mort ou de graves blessures permanentes pour la femme enceinte.

Cependant, il y a eu des retards dans la mise en œuvre de la législation en raison de la pandémie de coronavirus, et bien que certains services aient été créés au sein des fiducies de santé et de protection sociale du Nord, ils n’ont pas été mandatés par le ministère de la Santé et certaines femmes ont continué à se rendre à Angleterre pour les services d’avortement.

Le ministre de la Santé du Nord, Robin Swann, a déclaré qu’il ne pouvait pas commander de services sans l’approbation des cinq parties de l’exécutif du Nord, car il est de sa responsabilité légale de renvoyer les décisions controversées ou importantes à d’autres ministres.

Le gouvernement britannique a l’obligation légale de garantir que les femmes d’Irlande du Nord ont accès aux services d’avortement qui sont CEDAW [Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women] conforme, comme dans le reste du Royaume-Uni.

L’intervention du secrétaire du Nord, a déclaré le gouvernement britannique, était un «moyen nécessaire et approprié» pour garantir le respect de ces obligations légales.

Elle précède une contestation judiciaire par la Commission des droits de l’homme d’Irlande du Nord, qui doit être entendue plus tard cette année, sur le fait que les services d’avortement ne sont pas entièrement disponibles en Irlande du Nord.

M. Lewis devrait exposer sa position dans une déclaration ministérielle écrite à Westminster plus tard mardi.

  • KARTELL fauteuil UNCLE JIM (Noir - Polycarbonate coloré dans la masse)
    La collection Uncle Kartell, design Philippe Starck se complète avec le fauteuil Uncle Jim, lui aussi disponible en deux différentes tonalités: cristal et fumé. Le fauteuil Uncle Jim reprend les formes et la sinuosité d'Uncle Jack, en se prêtant aux exigences les plus variées de mobilier. Mesures: L 72 cm P
  • KARTELL fauteuil UNCLE JIM (Blanc - Polycarbonate coloré dans la masse)
    La collection Uncle Kartell, design Philippe Starck se complète avec le fauteuil Uncle Jim, lui aussi disponible en deux différentes tonalités: cristal et fumé. Le fauteuil Uncle Jim reprend les formes et la sinuosité d'Uncle Jack, en se prêtant aux exigences les plus variées de mobilier. Mesures: L 72 cm P
  • Moose Racing Compteur d'Heures - Aucune taille - Noir
    Détails : Affiche tous les temps de maintenance importants Comprend un journal de bord pour l'enregistrement de tous les travaux de service Matériel de montage inclus dans la livraison Nous sommes connectés au câble de la bougie d'allumage, donc aucune batterie n'est nécessaire. Boîtier complet et sûr en

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *