Nord: les dirigeants loyalistes appellent au calme comme «  marque de respect  » pour le prince Philip

Les loyalistes ont exhorté leurs communautés à s’abstenir de toute activité de protestation en signe de respect pour le duc d’Édimbourg, décédé vendredi, car les dirigeants craignent que le chaos ne se poursuive au cours du week-end.

Malgré cela, de petites poches de troubles se sont poursuivies dans certaines parties de l’Irlande du Nord la nuit dernière.

La police a été attaquée avec des missiles et une voiture a été incendiée à Tiger Bay, une zone loyaliste du nord de Belfast avec des fourgons anti-émeute et des chiens policiers à la remorque.

Certains officiers ont été attaqués, avec des missiles tels que des pierres et des bouteilles lancées sur eux, et des rapports faisant état de bombes à essence.

Il y avait une forte présence policière dans la zone pendant la nuit, avec des informations selon lesquelles des pierres ont également été lancées sur des agents dans le quartier nationaliste voisin de New Lodge.

Un témoin oculaire a déclaré à l’agence de presse PA: «La pire chose que j’ai vue, c’est une voiture qui a été volée dans une rue voisine et allumée en feu.

«Puis quelqu’un l’a conduit et a sauté en laissant la voiture entrer en roue libre dans la barricade de la police.

«Par rapport aux nuits précédentes, je ne dirais pas que c’était plus violent que ces dernières nuits.

«Il y avait des plans de manifestations dans toute la ville, mais ils ont été annulés en raison de la mort du prince Philip.

«Cependant, il semblait qu’une foule s’était rassemblée à Tiger Bay, puis des problèmes se sont ensuivis. On a vu des jeunes avoir reçu de la maçonnerie et des bombes à essence. »

Le surintendant principal du PSNI, Muir Clarke, a déclaré: «Nous appelons au calme dans la région et demandons à quiconque a une influence quelconque dans les communautés, veuillez utiliser cette influence pour nous assurer que les jeunes ne sont pas pris dans la criminalité et qu’ils sont gardés en sécurité et à l’écart de mal ce soir.

Il y a eu des incidents sporadiques de troubles en Irlande du Nord vendredi soir, avec des informations faisant état d’une route bloquée par une barricade qui a ensuite été incendiée à Coleraine, Derry.

Cara Hunter, députée locale du SDLP, a déclaré: «La dernière chose que veulent les gens de cette communauté, c’est de nouvelles perturbations. Je comprends que les tensions sont vives, mais le recours à ce type de comportement ne fait que nuire aux populations et aux services locaux.

«La foule qui brûle les ordures, bloque les routes et intimide les gens de cette communauté doit cesser. Ils doivent rentrer chez eux et laisser les gens vivre leur vie.

«C’est le moment du calme. Les choses n’ont pas besoin de s’aggraver. Les jeunes n’ont pas besoin de se retrouver avec des condamnations pénales. J’appelle tout le monde à exercer son influence pour réduire les tensions dans notre communauté.

Les dirigeants loyalistes avaient exhorté la communauté à ne pas participer aux manifestations vendredi après la mort du duc d’Édimbourg.

Les panneaux affichés dans Lanark Way, le théâtre d’une grande partie des troubles de ces derniers jours, se lisent: «Nous demanderions à tous les PUL [Protestant, Unionist, Loyalist] les manifestations sont reportées en signe de respect envers la reine et la famille royale.

« L’opposition continue au protocole NI et toutes les autres injustices contre la communauté PUL se reproduiront après la période de deuil. »

Rechercher

Pendant ce temps, deux hommes doivent comparaître devant le tribunal samedi après avoir été inculpés pour les émeutes qui ont eu lieu à Lanark Way, à l’ouest de Belfast, jeudi soir.

Les détectives enquêtant sur le trouble ont inculpé un homme de 24 ans et un homme de 32 ans d’émeute.

L’homme de 32 ans a également été accusé de possession d’une bombe à essence dans des circonstances suspectes.

Ils doivent comparaître devant le tribunal de première instance de Belfast vers 10h30.

Conformément à la procédure habituelle, toutes les accusations seront examinées par le ministère public.

Plus tôt, la vice-première ministre Michelle O’Neill a fait part de son inquiétude quant au fait que la violence des derniers jours se poursuivra tout au long du week-end.

Le vice-président du Sinn Féin a déclaré: «Je m’inquiète pour le week-end à venir. Nous devons tous être très prudents et essayer très consciemment de faire tout notre possible pour empêcher que cela se produise.

«J’espère et j’exhorte tous les jeunes à ne pas s’engager, à ne pas se laisser utiliser ou manipuler de quelque manière que ce soit, et à rester à l’écart de la rue, à rester à la maison et à rester en sécurité.»

Elle a ajouté: «Je pense que les deux gouvernements ont ici un rôle important à jouer, en tant que co-garants de l’Accord du Vendredi saint. Je l’ai fait remarquer ce matin au (secrétaire d’État) Brandon Lewis.

«Il est vraiment, vraiment important que nous nous tenions côte à côte et disions non à ce type de comportement criminel, et que nous ne permettions pas à nos enfants d’être aspirés par des gangs criminels qui orchestrent une partie de ce que nous voyons dans nos rues.  » -PENNSYLVANIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *