Fintan O’Toole: Prince Philip – demandeur d’asile et citoyen de nulle part, mais riche et blanc

C’est le politiquement correct devenu fou. Dans leur quête sans fin pour saper le simple patriotisme britannique, la foule réveillée alimente maintenant de force son programme insidieux en brandissant, comme l’incarnation de la loyauté, de la tradition et du devoir, un demandeur d’asile multiculturel.

Je fais bien sûr référence à l’homme né Philippos von Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg, alias Phil le Grec, alias Philip Mountbatten, alias le duc d’Édimbourg. C’était un réfugié arraché de la Méditerranée. Dans son enfance, il se considérait comme danois et adhérait à l’église grecque orthodoxe, dans laquelle sa mère devint plus tard religieuse. Il est allé à l’école à Paris et dans le Bade-Wurtemberg. Peut-être que la plus grande influence sur sa vie a été son directeur, Kurt Hahn, un réfugié juif de l’Allemagne nazie. À quel point un seul homme peut-il devenir européen, de façon épouvantable?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *