Les espèces Exotiques Envahissantes en Europe

AccueilScienceLes espèces Exotiques Envahissantes en Europe

Les espèces Exotiques Envahissantes en Europe

Les organismes nuisibles Envahissants en Europe

Diverses espèces envahissantes peuvent endommager notre environnement, notre économie et notre santé humaine. Il s’agit notamment des plantes, des animaux et des microbes.

L’Agence Française de la Biodiversité a développé un programme pour prévenir et réduire la propagation des espèces envahissantes. Les espèces envahissantes sont considérées comme des ravageurs et sont classées comme des organismes nuisibles.

Certaines espèces envahissantes végétales ont des systèmes racinaires agressifs qui peuvent étouffer la végétation environnante.

La renouée du Japon (Fallopia japonica)

La renouée du Japon (Fallopia japonica) est un exemple d’espèce envahissante non native. Elle a été introduite en France dans les années 70 à des fins ornementales. La plante pousse jusqu’à 20cm par jour et peut surpasser les plantes indigènes.

Cela peut également être une menace pour les bâtiments et les infrastructures. Sa présence a pour conséquence la formation de hanses d’érosion dans les berges des rivières. Elle se développe l’été, asphyxiant toute concurrence, et laisse les sols nus l’hiver, à la période des crues.

Le frelon asiatique (Vespa velutina)

Le frelon asiatique est peut-être le plus connu des animaux invasifs en France. Le front d’invasion progresse d’environ 60 km par an. L’insecte est arrivé en 2004 dans le lot-et-Garonne. Vespa Velutina a également envahi la région basque de l’Espagne. En plus de la France, Vespa Velutina a été trouvée en Italie, aux îles Baléares, au Japon, en Corée du Sud et au Portugal.

Vespa Velutina est connue pour s’attaquer aux abeilles du miel en France, mais les scientifiques du MNHN, du CNRS et de l’IRD surveillent soigneusement l’invasion. Cela comprend l’étude du cycle de vie de Vespa Velutina et la détermination de son interaction avec d’autres espèces d’abeilles.

Vespa Velutina est un prédateur généraliste qui se nourrit d’un large éventail d’arthropodes. Vespa Velutina aurait tué jusqu’à 30% des colonies d’abeilles asiatiques. La taille de sa population devrait continuer de croître.

Le moustique tigre (Aedes albopictus)

Le moustique tigre est également une espèce exotique envahissant. Ces insectes nuisibles peuvent être trouvés dans de nombreuses régions du sud de l’Europe. Ils peuvent être une nuisance pour les particuliers et les professions du tourisme. De plus, les moustiques tigres peuvent être nocifs pour notre santé car ils peuvent être vecteurs de certaines maladies comme la dengue le virus zika ou le chikungunya.

Au cours des deux dernières années, le moustique tigre s’est largement développé dans le sud de la France. S’il n’est pas contrôlé, le moustique pourrait répandre ces maladies à d’autres parties du pays.

Le moustique tigre asiatique (Aedes albopictus) est un moustique tropical qui est largement distribué en Asie. Le moustique se propage en Europe alors que le climat se réchauffe.

Aedes albopictus est présent dans 30 pays européens. Il a été repéré dans les régions françaises d’Ile-de-France, du Rhône-alpes, de l’Aquitaine, du Bas-Fhin et de l’Occitanie. Il est également présent en Suisse et en Italie.

En plus de provoquer des infections graves, le moustique provoque également des maux et des douleurs. Il est possible d’éviter les piqûres en portant de longs vêtements et en utilisant des répulsifs.

Le ministère de la Solidarité et de la Santé a émis un avertissement concernant le moustique du tigre en France. Selon les informations, le moustique est en France continentale depuis plusieurs années.

En mai 2022, les autorités sanitaires françaises ont placé 58 secteurs géographiques sur un statut d’alerte rouge. Au cours de cette période, de puissants insecticides peuvent être utilisés pour tuer les moustiques dans un rayon de 500 mètres autour d’une personne infectée.

Les Agences Régionales de Santé ont signalé 13 cas de dengue en 2020. De plus, il y a eu des cas d’infections aux staphylocoques dans le sud de la France. Les vagues successives de chaleur balayant l’Europe devraient aggraver la situation.

La perruche à collier est un oiseau très surveillé en France, car invasif

L’ambroisie (Ambrosia artemisiifolia)

L’ambroisie est une plante envahissante non native qui a émergé pour la première fois dans la vallée de la Loire dans les années 1970.Ellel est maintenant présente dans la vallée du Rhône et la vallée de Loire, et est considérée comme l’une des pires plantes envahissantes d’Europe. C’est une menace pour la santé et l’environnement.

Il s’agit d’une plante envahissante qui a un impact négatif significatif sur la santé humaine. Elle est considérée comme une nuisance environnementale et est responsable des problèmes de santé tels que les irritations et les allergies. Elle peut également nuire aux cultures agricoles. On pense qu’elle a été transportée dans l’alimentation animale, mais les origines exactes de l’infestation ne sont pas connues.

Elle ne se limite pas à une zone particulière, et elle se propage par le commerce, les activités militaires et les terres dénudées. En France, elle est présente dans cinq régions: la Côte D’azur, la Haute-Savoie, la Vallée de la Loire, l’Occitanie et la Charente.

L’émergence de foyers d’ambroisie est un nouveau phénomène dans l’Occitanie et cause des problèmes de santé. D’autres plantes invasives qui causent des problèmes sont la  Berce du Caucase, certains Asters d’Amérique, l’Euphorbe de Sarato et la renouée du Japon.

C’est un problème social, et la présence d’Ambroisie peut parfois être considérée comme une négligence par les propriétaires. Une plate-forme de signalisation publique a été présentée pour permettre aux gens de voir et d’alerter d’autres de la présence d’Ambroisie.

La lutte contre les Ambroisies a commencé par une attaque contre la plante et a continué par le contrôle des mécanismes de reproduction.

Mécanismes des espèces exotiques envahissantes

De plus en plus, les mécanismes des espèces exotiques invasives sont à l’étude. Il s’agit notamment des facteurs écologiques, biologiques et économiques. Cela permet aux scientifiques de développer des théories sur les interactions entre les espèces.

L’hypothèse de résistance biotique indique que les régions ayant un degré élevé de biodiversité et de faibles perturbations sont plus résistantes aux espèces envahissantes non natives.

Des espèces envahissantes peuvent être introduites accidentellement ou intentionnellement. Certaines d’entre elles peuvent atteindre un nouvel emplacement à plusieurs reprises avant de s’établir. L’invasion peut être empêchée par la législation et les efforts de quarantaine. Mais la prévention peut être coûteuse.

Etude et détection précoce des espèces envahissantes aquatiques

Au cours de la dernière décennie, nous avons vu des progrès dans le contrôle et la surveillance des espèces aquatiques envahissantes. Quelques exemples sont l’écrevisse de Louisiane (Procambarus clarkii), la jussie (Ludwigia grandiflora), le ragondin (Myocastor coypus) et le crabe bleu de l’Atlantique (Canninectes spidus) entre autres.

Le moyen le plus efficace de détecter et de contrôler les espèces aquatiques envahissantes est de mettre en œuvre un programme de réponse rapide. Selon le type d’envahisseur, une réponse rapide peut avoir plusieurs résultats différents.

Certains d’entre eux peuvent inclure la suppression des densités de population pour ralentir la propagation de la maladie, développer des stratégies de gestion adaptative pour coexister avec l’envahisseur et restreindre les vecteurs de transport à haut risque.

———————————- Conclusion

Avoir un plan de réponse efficace est important pour traiter les espèces exotiques envahissantes. Plusieurs facteurs peuvent prédire leur présence et affecter leur croissance démographique, y compris leurs facteurs environnementaux. Ces facteurs incluent les conditions météorologiques, climatiques et du sol.

Ces facteurs sont également influencés par les activités humaines et les changements d’habitat. Si ces facteurs ne sont pas surveillés et contrôlés, les espèces exotiques invasives continueront de se multiplier et de devenir problématiques.

Michel Labise
Depuis plusieurs années, la roue a facilité le voyage et le transport. Les Nouvelles technologies de l'information ont aussi amélioré la diffusion des informations "News" pour mieux nous alerter et ou nous instruire. Les évolutions technologiques dans les domaines du l'information, la santé ne seraient rien sans l'apport de la technologie.
- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img
error: Content is protected !!