La Belgique durcit les règles de voyage pour empêcher la troisième vague de coronavirus

À partir de Noël, les voyageurs arrivant en Belgique devront produire un test de coronavirus négatif pour être autorisés à entrer dans le pays, a déclaré vendredi le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke.

Face au ralentissement des progrès dans sa lutte contre le coronavirus, le gouvernement a annoncé une répression des voyages.

Les non-résidents voyageant en Belgique après Noël devront prouver qu’ils ont été testés négatifs, sinon ils « n’entreront pas », a déclaré Vandenbroucke, ajoutant que le gouvernement demandera aux entreprises de transport de ne pas laisser les gens voyager sans test négatif.

Les personnes revenant d’une région marquée en rouge, à haut risque – actuellement la majeure partie de l’Europe – seront généralement tenues de se mettre en quarantaine pendant sept jours et de se faire tester, à moins qu’elles ne puissent prouver qu’elles ont été prudentes, a ajouté Vandenbroucke.

Le gouvernement a l’intention de devenir « beaucoup plus strict » dans son évaluation du comportement des voyageurs, grâce à l’utilisation de son formulaire de localisation de passagers, et les autorités vont intensifier les contrôles pour s’assurer que les personnes arrivant en Belgique l’ont rempli, a déclaré le ministre.

Le gouvernement veut également renforcer les contrôles que les gens travaillent à distance, car la conformité diminue.

Les mesures seront déployées dans les prochains jours, a déclaré Vandenbroucke.

Le taux quotidien d’infection en Belgique est passé de 22 000 au plus fort de la deuxième vague à un dixième de ce chiffre aujourd’hui. Mais bien que les décès et les admissions à l’hôpital soient toujours en baisse, le nombre quotidien moyen d’infections est à nouveau en hausse.

« Cela pourrait être le début d’une troisième vague, mais nous pouvons empêcher que cela ne se produise », a déclaré le Premier ministre Alexander De Croo, appelant les citoyens à « garder Noël, et donc le coronavirus, petit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *