Le tribunal de l’UE devrait rejeter la plainte de la Hongrie au titre de l’article 7, déclare l’avocat général

Une contestation judiciaire hongroise adressée au Parlement européen pour sa volonté d’imposer des mesures disciplinaires à l’encontre du pays devrait être rejetée, a déclaré jeudi l’avocat général de la Cour européenne de justice.

Budapest a fait appel à la plus haute juridiction de l’UE en 2018, demandant qu’une résolution du Parlement du 12 septembre de cette année soit annulée. La résolution a déclaré que la Hongrie risquait de violer les valeurs fondamentales de l’UE et a déclenché une procédure disciplinaire au titre de l’article 7. Le processus de l’article 7 a depuis été renvoyé au Conseil de l’UE, où il s’est bloqué parce que certains gouvernements membres ont hésité à agir.

Le gouvernement hongrois soutient que la résolution du Parlement a «gravement enfreint» les dispositions du traité de l’UE et violé les règles de procédure du législateur. Mais dans son avis rendu jeudi, l’avocat général Michal Bobek a rejeté l’argument de la Hongrie et a conseillé au tribunal de rejeter l’affaire comme «non fondée».

Les opinions générales des avocats ne sont pas contraignantes mais donnent souvent une bonne indication de la manière dont le tribunal se prononcera en fin de compte. La décision est attendue au cours du premier semestre de l’année prochaine.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *