L’Allemagne s’entretiendra avec l’équipe de Biden pour obtenir des changements dans la distribution des vaccins

Le gouvernement allemand est «désireux d’entamer des discussions» avec la nouvelle administration américaine pour convenir de changements à la politique américaine qui donne la priorité à l’approvisionnement en vaccin local contre le coronavirus dans les installations de production américaines, selon un document du ministère allemand de la Santé.

Dans un long document publié mardi qui répondait aux questions des sociaux-démocrates allemands, le ministère de la Santé explique pourquoi les États-Unis ont pu obtenir un approvisionnement supplémentaire en vaccins BioNTech / Pfizer à des dates spécifiques, alors que l’augmentation de l’offre de l’UE devrait intervenir. 2021. »

Le ministère de la Santé déclare qu’un décret du président américain signifiait que les installations de production du pays étaient «encouragées à mettre initialement le vaccin à disposition pour l’approvisionnement aux États-Unis». Cela signifie que les sites de production européens du vaccin BioNTech / Pfizer, ainsi que du vaccin Moderna, doivent approvisionner le reste du monde, en plus de l’Europe.

«Les entreprises ainsi que le gouvernement fédéral souhaitent entamer des discussions avec la nouvelle administration américaine afin de parvenir à des ajustements», a écrit le ministère de la Santé.

Le document discutait également de l’accord bilatéral conclu par l’Allemagne avec BioNTech / Pfizer – quelque chose pour lequel la Commission a laissé l’Allemagne se tirer d’affaire, même si cela semble aller à l’encontre des efforts de l’Union européenne pour élaborer une stratégie vaccinale unifiée.

Le problème, a expliqué le ministère de la Santé, est le financement reçu par BioNTech du ministère allemand de l’éducation et de la recherche. Cet argent signifiait que BioNTech devait fournir une partie des vaccins à l’Allemagne. En conséquence, le ministère de la Santé a dû émettre une lettre d’intention précontractuelle sous forme de protocole d’accord le 8 septembre pour 30 millions de doses supplémentaires du vaccin, a écrit le ministère de la Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *