L’Irlande reprend l’utilisation du vaccin contre le coronavirus AstraZeneca

DUBLIN – L’Irlande dit qu’elle reprend l’utilisation du vaccin AstraZeneca après n’avoir trouvé aucun cas suspect de coagulation sanguine parmi les 117 000 personnes dans le pays qui ont reçu l’inoculation jusqu’à présent.

L’Irlande a annulé 30000 injections programmées cette semaine après que la Norvège a signalé quatre cas de coagulation sanguine dangereuse chez des personnes qui avaient reçu le vaccin AstraZeneca. L’Agence européenne des médicaments a réitéré jeudi la sécurité du vaccin.

Le médecin-chef adjoint, Ronan Glynn, a annoncé vendredi soir que l’Autorité de réglementation des produits de santé avait examiné les cas irlandais et n’avait trouvé aucun «événement de coagulation grave associé à de faibles taux de plaquettes».

Eoghan de Barra, consultant en maladies infectieuses à l’hôpital Beaumont de Dublin, a déclaré que les personnes dont les rendez-vous avaient été annulés le week-end dernier seraient vaccinées à partir de samedi.

« Espérons que dans les heures à venir, nous serons en mesure de regagner ce terrain perdu », a déclaré de Barra.

Les 4,9 millions d’habitants de l’Irlande sont en lock-out depuis fin décembre, lorsque le pays a connu une augmentation du nombre de cas de COVID-19 après Noël et, brièvement, a connu le taux d’infection le plus rapide au monde.

Les plans de vaccination du gouvernement ont pris beaucoup de retard, en grande partie à cause des insuffisances des livraisons d’AstraZeneca, courantes dans toute l’UE. Les efforts de vaccination restent concentrés sur les personnes âgées de 70 ans ou plus, et les responsables de la santé demandent que des mesures de verrouillage soient maintenues jusqu’en juin. Il s’agit notamment de limiter les déplacements des personnes à moins de 5 kilomètres de leur domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *