Le nouveau centre de traumatologie Mater fragmenterait les services, selon des consultants

Les médecins du principal centre de traitement des patients atteints de traumatismes crâniens de l’État souhaitent déménager si le gouvernement va de l’avant avec la création d’un grand centre de traumatologie à l’hôpital Mater.

Des plans devront être élaborés pour relocaliser le centre national de neurochirurgie de l’hôpital de Beaumont vers le Mater «dans les meilleurs délais» si le projet Mater se poursuit, selon les 13 consultants de Beaumont.

«Toute solution intermédiaire entraînera une perte évitable de la vie des patients», déclarent les neurochirurgiens de Beaumont dans une lettre à l’europe-infos.fr.

Les médecins affirment que les patients recevront les meilleurs soins en co-localisant les deux centres, plutôt que de les installer dans deux hôpitaux du nord de Dublin à cinq kilomètres l’un de l’autre. La colocation est l’approche privilégiée au niveau international, soulignent-ils.

La semaine dernière, le gouvernement a annoncé qu’un nouveau centre majeur pour traiter les patients souffrant de traumatismes graves serait situé dans le Mater. Un deuxième centre est en cours de développement à l’hôpital universitaire de Cork.

Décision

Le processus de sélection et la décision finale ont été critiqués par les médecins de Beaumont, dont l’offre pour le projet n’a pas été retenue. Ils soutiennent que cela entraînera une fragmentation des services et de pires résultats pour les patients, et qu’il ne suivra pas les meilleures pratiques.

«La norme internationale est de co-implanter le principal centre de traumatologie avec un grand centre de neurochirurgie. Il s’agit de garantir une prise en charge efficace des patients présentant les blessures les plus graves nécessitant les opérations vitales les plus rapides », selon les médecins de Beaumont.

Cependant, le professeur Tim Lynch, neurologue consultant à l’hôpital Mater, a déclaré que déplacer le centre de neurochirurgie dans son hôpital serait «une grande entreprise» et «irréalisable à court terme».

«Je ne verrais personne s’opposer à ce que nous travaillions plus étroitement ensemble», a-t-il ajouté.

Le professeur Lynch a contesté la caractérisation des services neurologiques au Mater par les médecins de Beaumont, qui disent que leur personnel spécialisé est beaucoup plus élevé.

«Les chiffres utilisés étaient incorrects et franchement insultants. Nous ne sommes pas un département de Mickey Mouse, »huit neurologues et une gamme d’autres neuro-spécialistes, qui traitent 7 000 patients ambulatoires et 1 000 patients de jour par an, a-t-il dit.

Six hôpitaux de Dublin étaient en lice pour accueillir le principal centre de traumatologie, mais aucun n’avait toutes les spécialités requises.

Le HSE a qualifié le processus de sélection du principal centre de traumatologie de «très approfondi».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *