Analyse des risques, qu’est ce que c’est, voici un guide complet

AccueilcyberattaqueAnalyse des risques, qu'est ce que c'est, voici un guide complet

Analyse des risques, qu’est ce que c’est, voici un guide complet

Risques et Dangers se confondent très souvent, alors qu’ils ne signifient pas la même chose, tentons de clarifier un peu la situation en faisant un guide.

Analyse des risques 2022
Analyse des risques 2022

Analyse des risques, qu’est ce que c’est, voici un guide complet  Les entreprises sont confrontées à de nombreux risques sur plusieurs fronts, notamment la cybersécurité, la responsabilité, les investissements, le lancement de nouveaux projets, les publicités ou encore les ventes. En fait, toute action ou initiative présente des risques plus ou moins importants dans une entreprise, même le fait de recruter ou de licencier des salariés est un risque….. a bien calculer.

Analyse des risques, c’est un processus à plusieurs étapes, l’analyse des risques est l’atténuation, voire la suppression de l’impact des potentiels problèmes qui pourraient nuire à votre entreprise.

L’analyse des risques est importante pour plusieurs raisons. Les chefs d’entreprise l’utilisent pour s’assurer que tous les aspects de l’entreprise soient protégés contre les menaces potentielles. En outre, de nombreuses exigences réglementaires et de conformité incluent l’analyse des risques comme un élément obligatoire.

Par exemple, des réglementations telles que le RGPD**, le Référentiel Général de Sécurité ou encore le Règlement européen Eidas * vous obligent à analyser les risques liés aux systèmes d’information.

  • Règlement EIDAS

* Rappel de ce qu’est l’EIDAS  Le Règlement « eIDAS » n°910/2014 du 23 juillet 2014 a pour ambition d’accroître la confiance dans les transactions électroniques au sein du marché intérieur. Il établit un socle commun pour les interactions électroniques sécurisées entre les citoyens, les entreprises et les autorités publiques.

  • Règlement RGPD ou GDPR

** RGPD de quoi parlons nous, Règlement Général sur la protection des données, en anglais “General Data Protection Regulation – GDPR “, entré en vigueur sur le territoire de l’Union Europeenne depuis le 25 Mai 2018, son objet, mieux encadrer le traitement des données à caractère personnel sur tout le territoire.

Analyse des risques, qu’est ce que c’est, voici un guide complet, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’analyse du risque dans ce guide complet.

L’analyse des risques, à ne pas confondre avec l’évaluation des risques

L’analyse de risques (risk analysis en anglais) vise à atténuer, voire supprimer l’impact des risques qui pèsent sur votre entreprise. Elle n’est pas à confondre avec l’évaluation des risques. Au même titre que la gestion des risques ou encore la communication des risques, l’évaluation des risques est en fait un composant de l’analyse de risques.

La gestion des risques étant définie comme l’identification, l’évaluation et la hiérarchisation les risques liés aux activités d’une organisation. La communication des risques, quant à elle, est l’échange d’information sur les risques.

Gestion des risques informatique

L’analyse des risques est un concept bien plus large, alors que l’évaluation des risques se focalise sur la sécurité et la sûreté. Le terme de risque est très souvent utilisé et pas toujours à bon escient, essayons de clarifier un peu la situation, car bien d’autres définitions, sont aussi parfois utilisées

Solution gestion des risques

Préambule –

  • Par définition, nous affirmerons que le risque zéro n’hésite pas, il y a toujours un risque, qui existe; autre définition, un risque est un dommage qui pourrait survenir, sans savoir quand, ni comment, ni même parfois où ?
  • Un danger + une situation dangereuse, c’est un risque (dommage) presque certain
  • Une probabilité + une gravité, c’est à coup sûr un risque accru.

Autres définitions :

  • Danger : la cause d’un risque
  • Aléa : des dangers imprévisibles
  • Situation dangereuse : la situation qui expose les gens/l’environnement/la société/… au danger.
  • Risque majeur : un risque dont le niveau est supérieur à un seuil que vous (ou le contexte) avez défini
  • Risque mineur : un risque dont le niveau est inférieur à un seuil que vous (ou le contexte) avez défini, et qui plus ou moins est contrôlable.
  • Catastrophe : un risque incontrôlable
  • Gestion des risques : toutes les étapes allant de l’identification jusqu’au suivi des risques, en passant par leur maitrise
  • Identification des risques : imaginer les risques qui peuvent survenir, cette identification est constamment mise à jour
  • Estimation des risques : attribuer un niveau à chaque risque, en fonction de sa probabilité et de sa gravité
  • Évaluation des risques : évaluer le « caractère acceptable » des risques, en fonction des estimations et des critères d’acceptabilité préalablement définis
  • Maitrise des risques : toutes les actions mises en œuvre pour réduire les risques identifiés. Idéalement, les risques sont totalement prévenus (ils sont éliminés), sinon ils sont réduits en fréquence et/ou en gravité.
  • Risques résiduels : le niveau d’un risque après mise en œuvre de toutes les mesures de maitrise
  • Communication : entre les différentes parties concernées, au service de la gestion des risques
  • Suivi : activités de surveillance, qui alimentent en permanence la gestion des risques

Pourquoi l’analyse des risques est-elle nécessaire ?

Voici 5 raisons pour lesquelles votre entreprise a besoin de faire de l’analyse des risques :

  • Pour la conformité.

L’analyse des risques vous donne la possibilité de vous conformer aux exigences et réglementations obligatoires. Si vous êtes une entreprise axée sur le client, vous constaterez souvent que les clients vous demandent de prendre certaines mesures ou de suivre certaines réglementations si vous voulez travailler avec eux. Une approche d’analyse des risques donne aux clients l’assurance que vous êtes capable de répondre aux exigences contractuelles et réglementaires.

  • Pour rassurer la direction, les employés ainsi que les actionnaires.

Vous faites de l’analyse et de la gestion des risques pas uniquement parce que cela vous aide à vous conformer à quelque chose. Il sert également un autre objectif tout aussi important, celui de rassurer vos équipes de direction, vos employés et vos actionnaires que vous faites les choses comme il faut.

  • Pour la prise de décisions plus avisées.

Prendre des décisions commerciales comporte des risques. Avez-vous toutes les bonnes informations avant de prendre une décision ? Bien qu’il puisse être tentant de se lancer directement, il est préférable d’avoir une approche d’analyse des risques qui soit prise en compte et intégrée dans la prise de décision.

Analysez les risques liés aux décisions que vous allez prendre. Ainsi, lorsque vous avez correctement enquêté, analysé et évalué les risques, vous allez pouvoir prendre les décisions avec plus d’informations sur ce qui vous attend.

  • Pour plus d’efficacité dans tout ce que vous faites.

En comprenant les risques inhérents à vos opérations, vous pouvez être plus efficace. Vous pouvez traiter les risques là où vous les voyez et intégrer des améliorations continues pour accélérer les choses, sans ajouter de risque supplémentaire.

Par exemple, vous souhaiterez peut-être rationaliser un processus pour améliorer l’efficacité et le temps de traitement. Une évaluation des risques vous aidera à comprendre l’impact de cela. Vous pourrez peut-être réduire de 10 minutes le processus, mais introduire un niveau de risque inacceptable. Si vous apportez une modification différente et réduisez de 8 minutes le temps de traitement, vous pouvez rester dans un niveau de risque que l’entreprise tolérera.

  • Pour plus d’efficience également.

Il ne suffit pas d’être efficace. Il faut aussi être efficient. Sinon, vous pourriez être très rapide et astucieux dans des processus qui n’ajoutent aucune valeur à la manière dont vous souhaitez que vos opérations s’exécutent. Vous devez être capable de livrer des projets, des services et des opérations d’une manière qui répond aux besoins de vos clients, de vos clients et de votre personnel.

L’analyse des risques a également un rôle à jouer ici, car elle peut vous aider à identifier où le risque vous empêche d’être efficiente pour atteindre les résultats souhaités. Dans le cadre de votre travail d’identification des risques, jetez un coup d’œil à vos opérations et parlez à vos employés et collaborateurs de ce qu’ils font et de leur efficience à le faire.

Les étapes du processus d’analyse des risques ?

Le processus d’analyse des risques suit généralement ces étapes de base :

  • Faire une enquête d’évaluation des risques.

L’enquête doit et peut se faire au niveau de la direction, des chefs de service, auprès des employés et tout ce qui est susceptible de vous permettre de commencer la documentation des risques et des menaces spécifiques au sein de chaque service. Vous pouvez aussi faire des recherches, consulter des études et des rapports faits par des chercheurs et professionnels dans le domaine.

  • Identifier les risques.

En fonction de l’analyse de risque à faire (analyse des risques informatiques, analyse des risques liés au transport et à la logistique, analyse des risques de fabrication, analyse des risques liés à la cybersécurité…) le ou les responsables d’analyse des risques doivent se poser les bonnes questions pour pourvoir identifier les risques. Si on prend le cas des risques pour les logiciels et les données en entreprise par exemple, les risques peuvent être les erreurs humaines, les incendies, les cyberattaques, les inondations…

  • Analyser les risques.

L’analyse des risques dont on fait allusion ici est un processus permettant de déterminer la probabilité que chaque risque se produise ainsi que les conséquences liées à chacun d’eux. Pour chaque risque identifié, vous devez savoir à quel point ses impacts peuvent être graves et aussi comment ils pourraient affecter les objectifs d’un projet.

  • Élaborer et exécuter le plan de gestion des risques.

Sur la base de l’analyse des menaces et dangers potentiels, vous devez trouver des solutions permettant de réduire la probabilité que ces dangers surviennent réellement. Sinon, des actions qui pourraient limiter leurs impacts négatifs pourraient aussi être prises. Soit vous atténuez, transférez, acceptez ou bien évitez le risque, et ce en commençant par le risque le plus prioritaire.

Dans le cas où un risque inhérent à un projet donné ne peut être transféré, accepté, évité ou encore atténué, vous devez tout simplement faire marche arrière et renoncer au projet en question.

  • Surveillance en continue des risques.

Des systèmes de surveillance des risques doivent être mis en place pour permettre l’identification en continue des nouveaux risques. Pour la surveillance des risques informatiques par exemple, vous avez besoin de mettre en place des outils et de supervision informatique.

Origine du Mot Risque

Selon bon nombre d’experts, son origine serait méditerranéenne, et nous viendrait plus ou moins de la botte; le mot risco ou rischio était utilisé par les marchands et notaires italiens, dans le cadre précis de leurs expéditions et exportations de marchandises.

Il sous entendait risque encouru par une marchandise transportée, associé au hasard de son transport et à sa possible possibilité de perte (transport). Les notions de danger, et de probabilité fondent la conception moderne du terme risque.

Mais la contestation bat son plein, et d’autres experts estiment qu’il vient probablement de l’arab rizq qui sous entend “don de la providence divine”, d’autres lui trouvent aussi une origine Byzantine (rizikon), ou romane (rixicare), mais comme toujours personne n’est d’accord sur la même version.

Mais un sens peut en cacher un autre

De nos jours, le mot risque peut posséder deux sens distincts : il désigne à la fois la possibilité d’un danger et en même temps les conséquences potentielles occasionnées par ce danger. Au départ, la définition met l’accent sur la source du risque, puis dans un second temps, elle se focalise sur la cible exposée au risque. Le risque porte à la fois la notion de danger et la notion d’exposition.

Ce double sens influe sur la construction des approches modernes de prévention et gestion des risques. Un événement potentiellement dangereux ne génèrera un risque que s’il est susceptible de porter atteinte à des enjeux humains, environnementaux, économiques, culturels. C’est ainsi qu’un orage de forte intensité ne présente pas le même niveau de risque s’il est en rase campagne, en pleine mer ou bien dans une zone fortement urbanisée.

Qu’est-ce qu’un risque

Chacun voit, le risque à sa porte, et pour parler globalement sachez qu’un risque n’est pas une réalité physique, c’est un indicateur entièrement défini selon votre façon de voir les choses, certains les verront forcément plus grands que d’autres, tout dépendra de sa propre appréciation.

Sans vouloir les classer, ni leur donner une autre importance que celle qu’ils ont les risques peuvent se classer, par ordre d’importance, par nature, ou par toute autre valeur choisie, nous commencerons par les familles, pour ensuite descendre un peu plus dans les genres.

D’autres vous diront que le risque est toujours un danger éventuel (potentiel), plus ou moins important, et plus ou moins prévisible, inhérent à une situation ou à une activité, mais qui comme nous l’écrivons par ailleurs, dépendra la plupart des cas, de sa propre appréciation.

Différence entre risque et danger

Dans notre langage au quotidien, les notions de risque et de danger sont facilement interchangeables ; pourtant le risque n’est pas toujours synonyme de danger.

Car dans le risque l’incertitude plus ou moins grande peut exister, mais si l’on parle de risque, il reste toujours une dimension de probabilité ou d’acceptabilité, car il associe une idée d’incertitude.

Par contre si l’on parle de finance ou d’économie, la notion de risque peut différer, mais dans bien des cas, la notion de risque associe une connotation négative, incluant aléa, doute, danger péril.

C’est loin d’être une coïncidence, mais la notion moderne de risque s’est généralisée en France, simultanément au développement de la théorie des probabilités.

Il arrive aussi parfois, que la notion de risque sans danger peut exister (si je ne joue pas, je ne risque pas de gagner à la loterie (notion de chance ou de fortune).

Grands types de  risques, risques majeurs, risques industriels.

Risques majeurs

Nous n’entendons pas faire un classement incontestable et incontesté des risques, car nous le répétons, les risques peuvent se classer, selon la perception de chacun, néanmoins dans la famille des risques majeurs, nous classerons :

  1. Les inondations,
  2. Les séismes,
  3. Les  tempêtes,
  4. Les glissements de terrain,
  5. Les ruptures de barrages
  6. les cyclones,
  7. les raz de marées et similaires,
  8. Les avalanches
  9. Les feux de forêt
  10. Les volcans

 Risques industriels-technologiques

Les risques qui suivent sont classés, dans les risques industriels-technologiques, mais certains pourraient aussi être classés parmi les risques majeurs.

  1. Accidentels,
  2. Technologiques,
  3. Naturels &/ou
  4. Climatiques
  5. Géopolitiques
  6. Sanitaires
  7. Contaminations (Pandémies)
  8. Biologiques (viraux)
  9. Géographiques
  10. de Guerre
  11. Financiers
  12. Psycho-sociaux
  13. Numériques
  14. Digitaux
  15. Saisonniers
  16. Accidentels/Provoqués
  17. Accidents Industriels (explosions)
  18. Accidents Nucléaires
  19. Accidents de Transport (en tous genres).

Aussi il sera difficile au lecteur de vouloir classer à tout prix un risque, car il peut aller dans plusieurs catégories, mais les experts estiment qu’il n’y a que deux familles de risques, les risques majeurs et les risques industriels-technologiques.

Dans tous les cas, plus nous réduirons les situations critiques, plus nous pourrons tirer bénéfice d’une gestion de risques efficace, car une bonne gestion des risques permet de préserver la continuité de l’activité, et dans la plupart des cas d’augmenter les ressources de l’entreprise.

L’outil de supervision MEMOGuard V5 pour une meilleure gestion des risques auxquels votre entreprise fait face

Edité par l’entreprise française Clever Technologies, MEMOGuard V5 est un logiciel de supervision et de gestion d’alertes qui permet de remonter des informations techniques et fonctionnels au niveau d’un système ou application directement vers les personnes concernées par ses informations, le logiciel est multilingues.

Pour la gestion des risques liés à votre système informatique et réseau par exemple, MEMOGuard V5 peut être connecté à votre système pour vous permettre de détecter les dysfonctionnements et menaces tels que les attaques de logiciels malveillants, les vulnérabilités logicielles et matérielles, les erreurs systèmes, les bogues, les éventuelles pannes, les problèmes de performances réseau, les modifications de configuration u réseau…

Avec MEMOGuard V5, la détection automatique et en temps réel d’une menace, d’un dysfonctionnement ou d’une panne informatique s’accompagne toujours aussi de la diffusion d’alertes (par SMS, par mail, appel téléphonique, pager…) adressées aux responsables informatiques concernés.

Et si par exemple vous êtes dans le secteur bancaire, interfacé avec une solution de détection et de prévention de fraude adaptée, MEMOGuard V5 vous permettra également d’être alerté en temps réel des menaces telles les comportements anormaux de personnes, les chèques frauduleux, les mouvements de comptes, les transactions frauduleuses, les tentatives d’authentification répétées sur un compte, les cyberattaques…

Auteur Antonio Rodriguez Editeur Et Directeur de Clever Technologies 

Michel Labise
Depuis plusieurs années, la roue a facilité le voyage et le transport. Les Nouvelles technologies de l'information ont aussi amélioré la diffusion des informations "News" pour mieux nous alerter et ou nous instruire. Les évolutions technologiques dans les domaines du l'information, la santé ne seraient rien sans l'apport de la technologie.
- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img
error: Content is protected !!