Covid-19: le gouvernement s’apprête à rejeter les conseils et à approuver la réouverture des gastropubs et des restaurants

AccueilActualitésCovid-19: le gouvernement s'apprête à rejeter les conseils et à approuver la...

Covid-19: le gouvernement s’apprête à rejeter les conseils et à approuver la réouverture des gastropubs et des restaurants

Le gouvernement est sur le point de rejeter les conseils des experts en santé publique de l’État et d’autoriser la réouverture des restaurants et des pubs gastronomiques en décembre tout en autorisant également les visites à domicile.

Le sous-comité du Cabinet Covid-19 s’est réuni pendant cinq heures jeudi soir et a proposé qu’une grande partie du secteur de l’hôtellerie soit autorisée à rouvrir à partir du 7 décembre.

Des sources principales ont déclaré qu’il y aurait des règles plus strictes, notamment la réduction du temps alloué à une table et la réduction du nombre de personnes autorisées à s’asseoir ensemble dans les restaurants.

Il est peu probable que les visites à domicile recommencent la semaine prochaine, bien que les règles à ce sujet changent à partir du 18 décembre, tandis que les restrictions de voyage seraient également supprimées, permettant aux gens de quitter leur comté.

Dans une lettre adressée au gouvernement, l’équipe nationale des urgences de santé publique (Nphet) avait indiqué que le secteur hôtelier devrait être autorisé à offrir des services à emporter uniquement pendant tout le mois de décembre.

Nphet a déclaré qu’un choix devrait être fait entre l’assouplissement des restrictions sur les visites à domicile ou la réouverture du secteur de l’hôtellerie.

Une source de haut niveau a déclaré que le gouvernement chercherait à «rééquilibrer» cela et permettrait à une grande partie du secteur de l’hôtellerie de rouvrir, mais avec le compromis de permettre à de plus petits groupes de se réunir au domicile des gens.

Il n’a pas encore été décidé combien de personnes peuvent se rendre visite à Noël, mais il est probable que ce nombre soit inférieur à six pour trois ménages.

Niveau 3

Des sources ont déclaré que le Cabinet se réunirait vendredi et approuverait les plans visant à déplacer le pays vers une variation de niveau 3 après six semaines des restrictions de niveau 5 les plus strictes.

On s’attend à ce que les magasins, les gymnases et les coiffeurs soient autorisés à rouvrir à partir de la semaine prochaine.

Le ministre des Finances, Paschal Donohoe, a confirmé hier que l’introduction des restrictions de niveau 5 avait coûté au Trésor 1,5 milliard d’euros de soutien de l’État et perdu des impôts.

Nphet a également recommandé qu’il y ait un visiteur par semaine pour les résidents des maisons de soins infirmiers à partir de la deuxième semaine de décembre. Il a également mis en garde contre la prévalence de la maladie en Irlande du Nord, qui a suivi le Tánaiste Leo Varadkar, affirmant qu’il n’était pas question pour le gouvernement d’interdire les voyages à travers la frontière.

Les cas quotidiens de Covid-19 ont dépassé les 300 hier pour la première fois en quatre jours, mais la tendance générale reste à un déclin progressif dans la plupart des régions. Le Nphet a signalé 335 nouveaux cas, dont 119 à Dublin, où la baisse de l’incidence de la maladie s’est arrêtée au cours de la semaine dernière.

Cependant, la moyenne mobile sur sept jours, à 296 cas par jour, est passée sous les 300 pour la première fois de la deuxième vague de la pandémie. Cependant, il n’y a aucune chance d’atteindre l’objectif initial de Nphet de 50 à 100 cas par jour d’ici la fin du mois.

Cérémonies religieuses

Le nombre de reproducteurs, une mesure de la quantité de virus transmise, est actuellement estimé à 0,7-0,9, ont déclaré des responsables du service de santé.

Le directeur général de HSE, Paul Reid, a déclaré hier qu’une baisse espérée des hospitalisations liées au virus et des admissions aux soins intensifs ne s’était pas encore matérialisée et que ces chiffres étaient «bloqués». Cependant, le service de santé entamait l’hiver dans une position plus solide que l’an dernier, a-t-il ajouté, avec une baisse de 15% du nombre de services aux urgences et de 70% de nombre de chariots.

Des sources gouvernementales ont également accueilli favorablement une recommandation du Nphet selon laquelle les lieux de culte devraient être autorisés à ouvrir pendant la période de deux semaines entre Noël et le nouvel an. Il y a de sérieux doutes sur l’approbation des chorales et des chants de Noël lors des cérémonies religieuses, compte tenu du lien entre le chant et la propagation potentielle du coronavirus.

Tout en ne disant pas explicitement que le chant et les chœurs devraient être interdits de faire partie des cérémonies religieuses de Noël, Nphet a souligné qu’une attention particulière devrait être accordée à cet aspect.

- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici