Le gouvernement tchèque assouplit les règles de verrouillage des coronavirus

PRAGUE – Suite à une réunion extraordinaire du Cabinet dimanche, le gouvernement tchèque a annoncé que la plupart des restrictions relatives au COVID-19 seraient assouplies à partir de jeudi.

Tous les restaurants et pubs seront autorisés à rouvrir, avec un nombre limité de places à l’intérieur. Les magasins non essentiels et les centres de fitness rouvriront également tant qu’il n’y aura qu’une personne par 15 mètres carrés. Les services religieux peuvent reprendre et un couvre-feu nocturne sera levé.

En outre, le gouvernement a augmenté le nombre de personnes autorisées à se rassembler à l’extérieur de six à 50 et a annulé l’interdiction de la consommation d’alcool en public. Cependant, il maintiendra en place le mandat de porter des masques dans tous les espaces intérieurs et dans certains lieux publics.

L’annonce est intervenue après que les ministres ont décidé à l’unanimité de faire passer le pays à une évaluation des risques moins dangereuse, basée sur la baisse du nombre quotidien d’infections et d’hospitalisations.

Pendant ce temps, la plupart des écoles rouvriront, avec le port obligatoire de masques et des cours hebdomadaires alternés pour garder la petite taille des classes, à partir du 7 décembre.

Cependant, le ministre de la Santé, Jan Blatný, a averti les Tchèques de ne pas s’attendre à un assouplissement plus large cette année.

« Il est extrêmement improbable que d’ici la fin de l’année, nous atteindrons un [risk] niveau, « dit Blatný.

La République tchèque a entamé son deuxième verrouillage en octobre après que son cas par habitant et ses taux de mortalité ont atteint des niveaux parmi les plus élevés au monde.

Dimanche, la République tchèque avait enregistré 518 649 cas, soit près de 5 pour cent de la population, et 8 054 décès. À 567 cas pour 100 000 habitants, son taux d’infection moyen sur 14 jours se situe désormais dans le niveau intermédiaire des pays européens, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *