Emmanuel Macron: le Royaume-Uni «  un ami et allié  » malgré le Brexit

PARIS – Le président français Emmanuel Macron a déclaré jeudi soir que le Royaume-Uni resterait l’ami de la France – malgré le référendum sur le Brexit remporté par des mensonges et de fausses promesses.

« Le Royaume-Uni reste notre voisin, mais aussi notre ami et allié », a déclaré Macron dans une allocution télévisée pour la Saint-Sylvestre.

«Ce choix de quitter l’Europe, ce Brexit, a été le fruit du malaise européen et de nombreux mensonges et fausses promesses», a-t-il ajouté, après avoir déclaré que c’était la première fois qu’un pays quittait l’UE.

Le président français a déclaré que l’accord commercial conclu avec le Royaume-Uni «défendait nos intérêts, nos industries, nos pêcheurs et notre unité européenne», avant de souligner la nécessité de construire «une Europe plus forte, plus autonome et plus unie».

« Notre destin est d’abord et avant tout en Europe », a déclaré Macron aux Français lors de son neuvième discours télévisé de l’année, puis a défendu sa politique et ses objectifs 2020 pour l’année à venir.

«Nous avons pu convaincre l’Allemagne, puis les autres membres de l’UE, de concevoir un plan de relance unique et massif et de décider d’un programme commun de dette commune solidaire pour mieux préparer notre avenir, en s’engageant dans un transition verte et créer autant d’emplois que possible », a déclaré Macron.

Lors de son discours de 15 minutes, le président français a également rendu hommage aux 64000 victimes du coronavirus du pays et a remercié les Français pour leurs sacrifices et leur résilience après une année particulièrement difficile.

Le chef de l’Etat, dont le discours était ponctué du mot «espoir», a également salué la promesse des vaccins COVID. Macron a déclaré qu’il ne permettrait pas à « une lenteur injustifiée » de persister et a promis d’accélérer le déploiement de la vaccination française. Moins de 200 personnes ont été vaccinées au cours des trois premiers jours – bien moins que les autres pays de l’UE.

C’est un défi majeur pour Macron, étant donné que 60% des Français hésitent à se faire vacciner, selon un sondage Ipsos Mori.

« Préparons aujourd’hui le printemps 2021, qui sera le début d’une nouvelle matinée française, une renaissance européenne », a déclaré Macron avant de souhaiter à tous une bonne année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *