Mort de George Nkencho: «  Je veux juste justice pour mon frère  »

Environ 200 personnes se sont rassemblées devant la gare de Blanchardstown Garda jeudi matin pour réclamer la «justice» à la suite de la fusillade de George Nkencho devant son domicile à Clonee, dans l’ouest de Dublin, mercredi.

L’homme de 27 ans a été abattu au moins trois fois par des membres de l’Unité de soutien armé (ASU) de Blanchardstown Garda alors qu’il aurait brandi un couteau et menacé gardaí. Une vidéo tournée par un passant, qui montrait un homme dans un pull bleu entouré de membres de l’ASU, a capturé le son d’un premier coup de feu suivi de quatre autres coups de feu.

L’homme semble trébucher avant de tomber au sol au cinquième coup. Au moins trois des coups de feu ont frappé M. Nkencho qui a reçu les premiers soins sur les lieux et a été emmené en ambulance à l’hôpital commémoratif James Connolly où il a ensuite été déclaré mort.

Des chants de «justice pour George» ont fait écho autour de la station de Blanchardstown jeudi alors qu’un certain nombre d’orateurs sont passés à une étape improvisée appelant à la «transparence» de l’enquête de la Commission du Médiateur de la Garda (Gsoc) sur la fusillade. Les participants se sont également engagés à poursuivre leur protestation devant la gare de Blanchardstown pendant les 14 prochains jours. La manifestation de jeudi a été principalement pacifique à part une petite bagarre qui a éclaté devant l’entrée de la station pendant les discours.

Emmanuel Nkencho, le jeune frère de M. Nkencho qui s’est brièvement entretenu avec la foule, a déclaré à l’europe-infos.fr que sa famille avait été «traumatisée» par la fusillade. «Les dernières 24 heures ont été un enfer», a déclaré M. Nkencho, qui a regardé l’incident se dérouler de l’intérieur de son domicile.

«Je n’ai plus de frère maintenant, il était l’aîné de la famille. Je dois prendre soin de ma mère maintenant. Je veux juste que justice soit faite pour mon frère.

Les manifestants se sont rassemblés à la gare de Blanchardstown Garda jeudi matin après le meurtre par gardaí de George Nkencho (27). Photographie Nick Bradshaw

Il a dit que son ennemi avait un «bon cœur» mais avait «souffert de problèmes de santé mentale» ces dernières années. «Il ne sortait pas vraiment, juste au magasin et en revenait. Il a son petit groupe d’amis et c’est tout. Mon frère n’a jamais dérangé personne, il a simplement continué sa propre vie.

M. Nkencho a déclaré qu’il aimerait parler directement aux gardaí pour leur poser des questions sur la fusillade de mercredi. «Pourquoi plus de 15 gardaí ne pourraient-ils pas désarmer un homme?», A-t-il demandé. «Tant que je ne sais pas pourquoi, je ne serai pas en paix.»

La princesse Toyin Ogunwusi, une amie de la famille, a déclaré que la mère de M. Nkencho, Blessing, allait «horriblement» et n’accepterait toujours pas la nouvelle de la mort de son fils. «Le choc est trop pour elle. La fusillade s’est déroulée en présence de la famille, ils en ont en fait un enregistrement. Ce sera dans leurs mémoires pour le reste de leur vie.

Israel Ibanu, qui a joué au football avec George à l’Académie de football Insaka Glentoran pendant quatre ans, a décrit son ami comme un jeune homme «calme et réservé», «dévoué au football». Il a dit que M. Nkencho avait commencé à s’éloigner de son groupe de football après que son ami proche Toyosi Shittabey ait été poignardé à mort en 2010. «Il n’y avait aucun soutien pour lui et il a commencé à s’éloigner de notre groupe. Il n’avait personne à qui parler de ce qu’il avait vu arriver à son ami.

M. Ibanu a qualifié la nouvelle de la mort de M. Nkencho de «surréaliste». «C’était la dernière chose que j’imaginerais arriver à George, qu’il soit abattu par une garda.

«Cela semble impossible que cela se soit produit en Irlande. Nous voyons les fusillades en Amérique et remercions Dieu pour ce pays pacifique dans lequel nous vivons, cela ne se produirait jamais ici. Mais maintenant, c’est arrivé et c’est le pire sentiment.

Obi Odemena, leader du syndicat Igbo de Dublin, a déclaré que la communauté locale avait du mal à accepter la fusillade. «Nous ne pouvons tout simplement pas comprendre ce qui s’est passé hier. Je suis dans ce pays depuis plus de 21 ans et c’est la première fois que l’un de nos gens est tué par la police. Quand les gens ont entendu parler de la fusillade, leur première réaction a été «en Irlande»? »

Les jeunes touchés par la mort de George devraient avoir le temps et l’espace pour pleurer, a-t-il dit. «Nous savons que rien ne peut être réalisé par la violence et nous demanderons aux jeunes de veiller à ce que tout soit fait pacifiquement pour obtenir justice pour George.

Sunny Okague, membre de la communauté irlando-nigériane de Clonee et dont les fils vivent dans le même domaine que la famille Nkencho, a déclaré qu’il se faisait l’écho des appels de la protestation à la «suspension immédiate» de la Garda qui a dirigé l’opération de mercredi et de la Garda qui a mené la tournage. «Nous souhaitons également que la transparence de l’enquête et que la communauté soit menée seule», a-t-il ajouté.

Pistolets Taser

Mercredi, la Garda a déclaré dans un communiqué qu’elle avait mis en œuvre «une réponse policière graduée» après avoir été menacée avec un couteau. Il est entendu que cela impliquait l’utilisation d’un spray au poivre suivi du tir de deux pistolets Taser. Gardaí a également ordonné verbalement au défunt de laisser tomber le couteau plusieurs fois avant d’utiliser la force, a déclaré une source.

L’incident a commencé juste après midi lorsque, selon des témoins oculaires, M. Nkencho est entré dans le supermarché Eurospar à Hartstown où il a frappé un responsable au visage, blessant le nez de la victime. M. Nkencho sortit alors un grand couteau de sa poche et le brandit au personnel.

Il est ensuite entré dans la section du bureau de poste du supermarché alors que des gardes non armés commençaient à arriver. Le directeur du supermarché a été conduit à l’hôpital pour traitement.

Au moins 12 gardaí non armés ont suivi M. Nkencho hors du magasin et à travers plusieurs lotissements tout en lui demandant de laisser tomber le couteau.

Au moment où M. Nkencho est arrivé dans son jardin avant à 12h30, l’ASU était arrivé de la gare de Blanchardstown Garda et avait repris l’opération. C’est à ce moment que les coups de feu mortels ont été tirés.

Gardaí a obtenu une vidéo prise de la fusillade qui sera transmise aux enquêteurs de la Commission du Médiateur de la Garda (Gsoc).

  • primadonna Je te veux hipster - Noir
    42-44 - Noir - Je te veux hipster
  • primadonna Je te veux string - Noir
    36-38-42-44 - Noir - Je te veux string
  • Dodie Peppa Pig Mon Coffret George - Coffret 2 biberons + 1 sucette
    Dodie Peppa Pig Mon Coffret George est un coffret comprenant 2 biberons ainsi qu'une sucette.- Dodie Peppa Pig Biberon Initiation+ 270 ml Débit 2 0-6 Mois & Dodie Peppa Pig Biberon Initiation+ 330 ml Débit 3 6 Mois et + sont des biberons avec un système

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *