Bruxelles voit les troubles de la Saint-Sylvestre, malgré les restrictions

Des dizaines de voitures et de meubles ont été incendiés jeudi soir alors que Bruxelles a connu les troubles du Nouvel An malgré des restrictions strictes contre les coronavirus.

Les services d’urgence bruxellois ont reçu plus de 70 appels pour incendier des meubles ou des véhicules dans les rues entre 18 heures et minuit, selon la presse locale.

La police a procédé à environ 154 arrestations et a dispersé six «groupes de verrouillage». Ils ont également dû effectuer une cinquantaine d’interventions liées aux feux d’artifice malgré une interdiction régionale de la vente de produits pyrotechniques.

Malgré les troubles, Le Soir a noté relativement peu de violations des restrictions de verrouillage des coronavirus. Les règles de la ville limitent les contacts sociaux à l’intérieur à une personne et à seulement quatre personnes à l’extérieur.

Le maire de Bruxelles, Philippe Close, a salué les forces de l’ordre de la ville.

« Bravo au commandement unifié qui a permis d’organiser le réveillon du Nouvel An en Bxl », le maire tweeté. «Les 6 zones de police, la police fédérale, les pompiers et les services médicaux ont été coordonnés à partir du centre de crise régional. Merci pour la bonne coopération et bonne année à tous. »

La ville avait jeté son feu d’artifice traditionnel et organisé un spectacle de lumière à l’Atomium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *