Julian Assange ne peut pas être extradé vers les États-Unis, selon un juge britannique

Un tribunal britannique a statué lundi que le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, ne pouvait pas être extradé vers les États-Unis en raison de préoccupations concernant sa santé mentale.

La juge de district Vanessa Baraitser a déclaré qu’Assange se suiciderait probablement s’il était envoyé aux États-Unis, car sa dépression clinique serait exacerbée par l’isolement auquel il serait confronté dans une prison américaine de haute sécurité. Assange avait «l’intellect et la détermination» pour contourner toute mesure de prévention du suicide que les autorités pourraient prendre, a-t-elle déclaré. Le gouvernement américain a déclaré qu’il ferait appel de la décision.

«Je trouve que l’état mental de M. Assange est tel qu’il serait oppressant de l’extrader vers les États-Unis d’Amérique», a déclaré Baraitser.

«L’impression générale est celle d’un homme déprimé et parfois désespéré qui est véritablement déprimé quant à son avenir», a-t-elle ajouté.

L’affaire contre Assange fait référence à la publication par WikiLeaks de documents divulgués sur les guerres en Afghanistan et en Irak. Les procureurs américains ont inculpé Assange de 17 accusations d’espionnage et d’une accusation d’abus informatique, qui entraîneraient une peine maximale de 175 ans de prison, affirmant que les fuites de matériel classifié mettaient des vies en danger.

Les avocats d’Assange soutiennent qu’il agissait en tant que journaliste et qu’il a droit aux protections du premier amendement de la liberté d’expression. Cependant, le juge britannique a rejeté ces allégations, affirmant que «sa conduite, si elle était prouvée, constituerait donc des infractions dans cette juridiction qui ne seraient pas protégées par son droit à la liberté d’expression».

Assange a maintenant été renvoyé à la prison de haute sécurité de Belmarsh, dans le sud de Londres, avant une demande mercredi pour sa libération sous caution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *