L’Iran intensifie l’enrichissement d’uranium et la pression sur Biden

L’Iran a annoncé lundi qu’il avait repris l’enrichissement d’uranium sur son site de traitement souterrain de combustible – une violation de l’accord nucléaire de 2015 qui, a insisté Téhéran, était justifiée par le retrait américain de l’accord, mais qui est potentiellement réversible.

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui surveille le programme nucléaire iranien, a confirmé que Téhéran avait repris l’enrichissement de l’uranium 235 à 20%, un niveau jamais vu depuis 2015, avant la conclusion de l’accord nucléaire, officiellement connu sous le nom de Joint Comprehensive Plan d’action (JCPOA).

Cette décision exercera une pression supplémentaire sur le président élu américain Joe Biden et sa nouvelle administration, qui a manifesté le désir de se réengager diplomatiquement avec Téhéran sur son programme nucléaire dans le but de réparer les dommages causés par le retrait du président Donald Trump du JCPOA en 2017.

L’Iran s’est éloigné de ses engagements au titre de l’accord en raison du retrait de Trump et de l’incapacité des autres garants – la Chine, la France, l’Allemagne, la Russie et le Royaume-Uni – à atténuer les effets du renouvellement des sanctions économiques américaines.

Dans une récente interview sur CNN, Jake Sullivan, le choix de Biden pour le conseiller à la sécurité nationale, a déclaré que la nouvelle administration souhaitait que l’Iran reprenne sa conformité avec le JCPOA et souhaitait également conclure un nouvel accord sur le programme de missiles balistiques de l’Iran, qui n’a jamais été couvert par le JCPOA.

Sullivan a aidé à négocier le JCPOA en tant que conseiller de l’ancien président Barack Obama. Les critiques du JCPOA ont fréquemment cité son échec à aborder le programme de missiles de l’Iran, tandis que les partisans ont déclaré que l’accord était utile dans son objectif principal et ciblé de contraindre le programme d’armes nucléaires de l’Iran.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a noté que l’intensification des activités d’enrichissement avait été autorisée par le parlement iranien, et dans un tweeter il a qualifié cette décision de «mesure corrective», qui, selon lui, était autorisée par le JCPOA «après des années de non-conformité de la part de plusieurs autres participants au JCPOA».

Ajoutant une touche trumpienne de capitalisation, Zarif a tweeté: «Nos mesures sont entièrement réversibles en cas de PLEINE conformité de TOUS.»

Mais alors que Téhéran a insisté sur le fait que ses actions étaient justifiées, un porte-parole de l’UE a décrit la nouvelle activité d’enrichissement comme une violation inquiétante du JCPOA.

«L’annonce par les autorités iraniennes… constituerait un écart considérable par rapport aux engagements nucléaires de l’Iran dans le cadre du JCPOA avec de graves implications en matière de non-prolifération nucléaire», a déclaré le porte-parole, Peter Stano, lors de la conférence de presse quotidienne de la Commission européenne.

Stano s’est exprimé peu de temps avant que le directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, ne publie une déclaration indiquant que ses inspecteurs avaient vérifié le niveau d’enrichissement plus élevé à l’aide de six cascades de centrifugeuses à Fordow, l’usine de traitement de combustible nucléaire souterraine de l’Iran.

« Permettez-moi de rappeler l’importance d’éviter toute mesure qui pourrait compromettre la préservation de l’accord nucléaire », a déclaré Stano en réponse à une question de savoir si le JCPOA était mort. «Et ici, je voudrais rappeler toutes les déclarations précédentes de tous les participants du JCPOA selon lesquelles ils sont intéressés à maintenir cet accord en vie, et l’accord sera maintenu aussi longtemps que tous les participants respecteront leurs obligations.»

Le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, qui est le responsable du processus de règlement des différends dans le cadre du JCPOA, a eu du mal à maintenir l’accord dans l’espoir qu’un nouveau président américain serait prêt à le ressusciter. Mais il est loin d’être clair si les actions de Téhéran faciliteront cet effort. On s’attend déjà à ce que Biden fasse face à une opposition féroce des républicains, et même de certains de ses collègues démocrates, à toute décision de réintégrer l’accord.

La situation avec l’Iran s’est encore compliquée ces derniers mois par l’assassinat du principal scientifique nucléaire du pays, Mohsen Fakhrizadeh, qui a poussé le gouvernement iranien à riposter.

La Russie s’est dite relativement moins préoccupée par la nouvelle activité d’enrichissement de l’Iran. «Nous ne sommes pas enthousiastes à l’idée que Téhéran s’écarte davantage de ses engagements sous #JCPOA», Mikhail Ulyanov, ambassadeur du Kremlin auprès de l’AIEA, tweeté. «Mais il n’y a rien à dramatiser. Le programme nucléaire reste totalement transparent et vérifiable. »

Biden devrait être inauguré le 20 janvier, bien que Trump ait refusé d’accepter les résultats des élections et que ses alliés au Congrès tenteront de bloquer la certification officielle de la victoire de Biden mercredi.

Jacopo Barigazzi et Hans von der Burchard ont contribué au reportage.

  • Rêve Eveil 1 séance sur la confiance et l'estime de soi de 45 minutes au cabinet Rêve Eveil
    Une prestation proposée par une professionnelle dans un cadre zen et chaleureux visant à regagner en confiance et estime de soi
  • l atelier de la beauté Session de beauté des mains et pose de gel french sur ongle naturel à l'institut L'atelier de la beauté
    Session de beauté des mains et pose de gel french sur ongle naturel à 24,90 € au lieu de 55 €*La beauté des mains consiste à hydrater la peau et embellir les ongles à l’aide de gel et d’ustensiles pour repousser les cuticules, limer les ongles et les polir. Elle est souvent associée à une beauté des mains
  • Restaurant L'Azur Plats et desserts au choix sur la carte pour 2 ou 4 personnes au Restaurant L'Azur
    Cuisine fraîche à savourer en terrasse panoramique avec vue sur mer ou à l’intérieur dans un cadre cosy, en petit ou grand comité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *