Les entreprises britanniques encourent des amendes pour le commerce chinois lié aux camps de travail

LONDRES – Le ministre britannique des Affaires étrangères a promis «d’envoyer un message clair» à la Chine sur les violations du droit du travail dans la région du Xinjiang, en exposant des plans pour protéger les entreprises contre les violations des droits humains.

S’exprimant à la Chambre des communes mardi, Dominic Raab a annoncé quatre nouvelles mesures du gouvernement britannique.

Ils comprennent de nouvelles orientations destinées aux entreprises britanniques sur les risques spécifiques auxquels sont confrontées les entreprises liées au Xinjiang, une plaque tournante majeure des chaînes d’approvisionnement mondiales; renforcer le fonctionnement de la loi britannique sur l’esclavage moderne en imposant des amendes aux entreprises qui ne respectent pas ses obligations de transparence; incorporer cet acte dans les marchés publics; et un examen urgent des contrôles à l’exportation de marchandises qui pourraient, directement ou indirectement, contribuer aux violations des droits de l’homme au Xinjiang.

Mais Lisa Nandy, secrétaire aux Affaires étrangères du parti travailliste d’opposition, a déclaré que cette décision n’avait pas abouti. Elle a cité des rapports des médias suggérant qu’une série de sanctions contre les fonctionnaires responsables de la détention et du travail forcé des Ouïghours dans la région serait imminente.

En réponse, Raab a déclaré que les dernières mesures équivalaient à des «sanctions ciblées» et a souligné que le Canada, la France, l’Allemagne et la Nouvelle-Zélande envisageaient également leur position sur la question.

Le député conservateur Tom Tugendhat, président du comité des affaires étrangères des communes, a déclaré que les «marchandises sales» étaient un problème, tout comme «l’argent sale». Et il a exhorté le gouvernement à agir sur tout lien avec l’investissement chinois qui pourrait porter atteinte à la liberté d’expression dans les universités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *