Armin Laschet élu chef de la CDU allemande

BERLIN – Les démocrates-chrétiens (CDU) au pouvoir en Allemagne ont choisi samedi Armin Laschet, la première ministre de Rhénanie du Nord-Westphalie, comme nouveau chef, signalant que le parti de centre-droit a l’intention de maintenir le cap modéré d’Angela Merkel après son départ prévu à l’automne.

Laschet a battu l’avocat d’entreprise Friedrich Merz par 521 voix contre 466 lors d’un second vote lors d’une conférence du parti en ligne uniquement, tenue à l’ombre de la pandémie de coronavirus. Un troisième candidat, Norbert Röttgen, président de la commission des affaires étrangères du Bundestag, a été éliminé lors d’un premier tour de scrutin.

Cette victoire met Laschet, un ancien eurodéputé francophone, en position de force pour devenir le candidat du bloc conservateur à la chancelière. Cependant, les sondages suggèrent que la plupart des électeurs conservateurs veulent que le premier ministre bavarois Markus Söder, le chef du parti frère de la CDU, devienne le prochain chancelier. Une décision quant à savoir qui se présentera comme candidat conjoint est attendue en mars.

«J’apprécie la part de responsabilité associée à ce bureau», a déclaré Laschet dans une brève allocution après le vote au cours duquel il a remercié Merz et Röttgen. Le résultat final a donné à Laschet près de 53 pour cent des près de 1 000 voix des délégués.

La victoire de Laschet met fin à une longue phase d’incertitude pour le principal parti politique allemand après la démission soudaine, il y a près d’un an, d’Annegret Kramp-Karrenbauer, le successeur trié par Merkel. Kramp-Karrenbauer, qui est la ministre allemande de la Défense, a démissionné après environ un an à son poste, se plaignant, entre autres, de ne pas avoir reçu suffisamment de soutien de Merkel, toujours la figure dominante du parti.

Le parti avait initialement l’intention de choisir un successeur pour Kramp-Karrenbauer au printemps dernier, mais la décision a été retardée en raison de la pandémie.

En sélectionnant Laschet, 59 ans, la plupart des délégués de la CDU ont clairement indiqué qu’ils ne sont pas favorables à une rupture avec l’ère Merkel. Au cours de son mandat de près de 16 ans à la chancelière, Merkel, qui a annoncé fin 2018 qu’elle ne chercherait pas un autre mandat, a élargi son soutien à son parti bien au-delà de sa base conservatrice traditionnelle.

Laschet, un confident de Merkel, a clairement indiqué ces derniers mois qu’il souhaitait préserver cette coalition, rejetant les suggestions dont le parti avait besoin pour attirer davantage d’électeurs conservateurs, dont certains ont dérivé vers l’Alternative d’extrême droite pour l’Allemagne.

«Nous ne gagnerons que si nous restons forts au centre de la société», a déclaré Laschet dans son discours de convention samedi, soulignant l’importance «d’écouter» les électeurs. «Nous devons parler clairement sans polariser», a-t-il ajouté.

Dans son discours, Laschet a clairement ciblé Merz, un conservateur axé sur les affaires qui, pour beaucoup de membres du parti, représentait un retour à une époque révolue.

«Nous n’avons pas besoin d’un PDG», a déclaré Laschet dans son discours aux délégués, ajoutant que la CDU n’était pas un «one-man show».

Cet article a été mis à jour.

  • Hitler chef de guerre Tome II : L'armée allemande sous le 3e Reich - Gert Buchheil - Livre
    2ème guerre mondiale - Occasion - Bon Etat - Sans jaq - Collection du XXe siècle - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • STETSON CASQUETTE HERRINGBONE-STETSON
    La casquette gavroche Stetson pour un look vintageCaractéristiques Techniques :Avec l`étoffe d`un classique.Un motif à chevrons, en laine chaude, cette casquette en 8 parties, de fabrication allemande, est particulière réussie. Ce couvre-chef de Stetson attirera sans le moindre doute les regards et se

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *