‘Hellhole’ Bruxelles dit au revoir à Trump

Alors que la porte de la Maison Blanche se balançait toujours derrière lui, Donald Trump a été salué par une ville qu’il a autrefois décrite comme «un enfer».

La STIB / MVIB, l’opérateur de transport public à Bruxelles, a tweeté «Le trou de l’enfer dit au revoir», avec un emoji de la main pour marquer le dernier jour de Trump au pouvoir. Sur la photo, le tram 44 (Barack Obama était le 44e président américain), qui va de Montgomery à la verdoyante Tervuren, et le tweet contenait également le numéro 46 – un ajout automatique lors du tweet du hashtag #InaugurationDay et non une référence au bus qui va de Moortebeek à Glibert.

En janvier 2016, alors que Trump était candidat à la présidentielle, il a déclaré que vivre à Bruxelles, c’était comme vivre dans «un enfer» à cause du prétendu manque «d’assimilation» de la population musulmane.

«Vous allez à Bruxelles – j’étais à Bruxelles il y a longtemps, il y a 20 ans, si beau, tout est si beau – c’est comme vivre dans un enfer en ce moment», a-t-il déclaré dans une interview télévisée avec FOX Business Network.

«Il se passe quelque chose Maria», a-t-il dit à Maria Bartiromo de FOX. «Allez à Bruxelles, allez à Paris… Il se passe quelque chose et ce n’est pas bon. Là où ils veulent la charia… il doit y avoir une certaine assimilation.

Les Bruxellois se sont tournés vers Twitter pour critiquer Trump pour sa description de la ville, publiant des photos de parcs, de monuments célèbres tels que l’Atomium et la Grand Place, et des spécialités locales comme des chocolats et des gaufres.

  • Au Revoir à jamais
  • Je n'ai pas dit au revoir à mon bébé - Comprendre et traverser le deuil anténatal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *