L’UE propose à trois personnes de mener une conférence sur l’avenir de bloc

Pourquoi avoir un président alors que vous pouvez en avoir trois?

Dans le but de lancer la conférence sur l’avenir de l’Europe, le bloc envisage de nommer les chefs des trois principales institutions de l’UE en tant que président (s).

Plusieurs députés européens et responsables de l’UE ont déclaré que la présidence portugaise du Conseil de l’UE avait proposé de faire de la Commission Ursula von der Leyen, de Charles Michel du Conseil (ou des dirigeants du pays qui détient la présidence tournante de l’UE) et du Parlement David Sassoli les dirigeants de la conférence, qui vise à réorganiser le bloc et à le rapprocher de ses citoyens. Le nouveau texte supprimerait donc un paragraphe dans la proposition initiale du Conseil qui stipulait qu’une «personnalité européenne éminente» jouerait le rôle de «président unique et indépendant de la conférence».

Sassoli lui-même a présenté la nouvelle proposition mercredi lors d’un déjeuner à huis clos avec les 27 ambassadeurs de l’UE, selon un haut responsable du Parlement.

Les responsables ont ajouté que dans le cadre de la proposition, la conférence aurait un conseil exécutif composé de députés de chaque groupe politique ainsi que de fonctionnaires de la Commission et du Conseil.

«Une présidence conjointe avec les présidents des trois institutions semble être la voie à suivre pour sortir de l’impasse», a déclaré Gabriele Bischoff, un eurodéputé social-démocrate allemand étroitement impliqué dans les travaux de la conférence. «La Conférence sur l’avenir de l’Europe doit commencer maintenant – tout retard supplémentaire met sa crédibilité en jeu et risque de mettre fin à cette initiative avant son lancement.»

Les trois principales institutions de l’UE se sont entendues (plus ou moins) sur la portée et les grandes lignes de la conférence, mais il y a eu des mois de querelles pour savoir qui devrait être en charge et de nouveaux retards dans son lancement – envisagé pour le printemps dernier – en raison de la pandémie de Coronavirus.

L’impasse sur le leadership a commencé lorsque le Parlement a fait de l’eurodéputé et de l’ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt son choix pour présider la conférence. Verhofstadt a longtemps été considéré comme un non-démarreur par plusieurs gouvernements de l’UE, qui le considèrent comme un champion du fédéralisme européen. En novembre de l’année dernière, Helle Thorning-Schmidt, une ancienne première ministre danoise, est apparue en tête de liste, mais les responsables ont déclaré qu’elle n’avait pas réussi à obtenir un soutien suffisant parmi les pays de l’UE.

Un responsable de l’UE a déclaré qu’il était probable que Verhofstadt représenterait son groupe Renew Europe au conseil d’administration.

Mercredi, Dubravka Šuica, vice-présidente de la Commission pour la démocratie et la démographie, a déclaré aux journalistes que la bataille pour le leadership n’était «pas encore réglée». Mais, a déclaré Šuica, « s’il y avait un accord sur une seule chaise, c’est bien pour nous… sinon, alors la coprésidence est aussi bien pour nous. »

«Nous aimerions commencer cette activité le plus tôt possible», a-t-elle ajouté.

L’idée d’une conférence sur l’avenir de l’Europe a été soulevée pour la première fois en 2019 par le président français Emmanuel Macron, qui a soutenu qu’elle devrait «proposer tous les changements nécessaires à notre projet politique, sans aucun tabou, pas même la révision du traité».

Le Parlement a été un fervent partisan du projet, appelant à la création de forums citoyens pour discuter de la manière dont l’UE devrait être remodelée – de permettre aux électeurs de choisir des députés européens à partir de listes transnationales à une plus grande utilisation du vote à la majorité qualifiée par les gouvernements de l’UE pour accélérer la prise de décision.

  • Maisons du Monde Table à manger en sheesham massif 10 personnes L220 Stockholm
    Mise en beauté par le bois de sheesham massif, cette grande table à manger STOCKHOLM s'épanouira parfaitement dans votre univers contemporain. Sobre et épurée, cette table rectangulaire 10 personnes vous propose un vaste plateau pour recevoir tous vos convives. Façonnée dans un matériau noble et vivant, cette
  • Maisons du Monde Table à manger en manguier massif 8 personnes L175 Trocadero
    Avec son bois clair et lumineux, la table à manger en manguier massif 8 personnes L175 TROCADERO créera une ambiance chaleureuse et conviviale dans votre intérieur. Clin d'œil au design des années 50, cette table en bois 8 personnes est montée sur des pieds légèrement obliques. Surmontée d'un généreux plateau
  • Maisons du Monde Table à manger indus extensible 8 à 10 personnes L180/220 Manivelle
    Dessinée sur le modèle d'un établi, la table à manger extensible 8 à 10 personnes L180/220 MANIVELLE met à l'honneur le style industriel. Recouverte par un vaste plateau en manguier massif, cette table à dîner moderne est posée sur un piètement en métal avec une manivelle. Elle peut accueillir jusqu'à 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *