La Pologne assouplit les restrictions relatives aux coronavirus

VARSOVIE – La Pologne rouvre partiellement des cinémas, des théâtres et des sites sportifs ainsi que des pistes de ski à partir du 12 février, marchant sur la corde raide entre la reprise économique et le contrôle de la pandémie, a annoncé vendredi le gouvernement.

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a déclaré que la décision était intervenue malgré une situation de coronavirus toujours préoccupante.

«Nous observons une stabilisation depuis de nombreuses semaines et nous avons une meilleure situation en ce qui concerne le niveau d’occupation des lits COVID-19 et des lits ventilateurs. [But] le nombre de morts est encore inquiétant et c’est pourquoi aujourd’hui on ne peut parler que d’une stabilisation fragile », Morawiecki Raconté une conférence de presse.

La Pologne a enregistré une baisse de la moyenne sur sept jours des nouveaux cas de coronavirus, de plus de 9000 à la mi-janvier à un peu moins de 5500 maintenant. Mais la moyenne des décès sur sept jours n’a guère baissé et se situe autour de 270 à 320 depuis Noël.

Certains experts avertissent depuis longtemps que la troisième vague de la pandémie est toujours à venir, certains cas de la souche B.1.1.7 plus contagieuse du virus étant déjà détectés en Pologne.

«Nous vivons toujours dans une société pandémique et la levée complète des restrictions pourrait se terminer très mal», a déclaré vendredi vendredi Franciszek Rakowski de l’unité de modélisation mathématique de l’Université de Varsovie à la station de radio Tok FM.

«Nous devons attendre que la plupart des gens aient été vaccinés», a ajouté Rakowski.

La Pologne a jusqu’à présent vacciné près de 1,6 million de personnes et prévoit d’atteindre 3 millions d’ici la fin du mois de mars.

En vertu des nouvelles règles, les hôtels, cinémas et théâtres rouvriront à 50% de leur capacité et sous un régime sanitaire strict à partir du 12 février. Les sports de plein air seront également autorisés à partir de vendredi prochain.

Plus tôt cette année, le gouvernement a décidé de ramener l’enseignement en classe pour les plus jeunes et plus tôt cette semaine, il a rouvert des centres commerciaux, des musées et des galeries d’art, mais avec des limites sur le nombre de personnes.

Morawiecki a suggéré vendredi que la troisième vague pourrait ne pas toucher la Pologne dans la mesure où elle a affecté des pays comme le Royaume-Uni ou le Portugal, où une souche plus virulente du virus a fait des ravages, conduisant à la réintroduction de mesures de verrouillage.

« Nous ne pouvons pas exclure que certains échos de la troisième vague atteindront la Pologne », a déclaré Morawiecki.

Mais le gouvernement subit une pression croissante de la part des entreprises qui craignent de survivre au verrouillage.

Plus tôt cette semaine, une association de restaurateurs a déclaré qu’elle se préparait à poursuivre le gouvernement pour jusqu’à 1 milliard de złoty (225 millions d’euros) pour avoir fermé les restaurants. L’industrie du fitness serait également en train de préparer un procès.

Malgré la pandémie, la Pologne a encore enregistré une récession relativement modérée l’année dernière, son PIB ayant chuté de seulement 2,8% par rapport à 2019. Cette année, une reprise économique d’environ 3 à 4% est attendue.

Cet article fait partie de POLITICOs service de police premium: Pro Health Care. Qu’il s’agisse de prix des médicaments, d’EMA, de vaccins, de produits pharmaceutiques et plus encore, nos journalistes spécialisés vous tiennent au courant des sujets qui régissent l’agenda de la politique des soins de santé. Email [email protected] pour un essai gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *