PM ukrainien: la Russie utilise le vaccin COVID pour influencer

La Russie tente d’utiliser son vaccin contre le coronavirus Spoutnik V pour gagner une influence politique dans les territoires assiégés de l’est de l’Ukraine et d’autres pays d’Europe de l’Est, a déclaré le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal.

Shmyhal, qui est arrivé mardi à Bruxelles pour trois jours de réunions avec de hauts responsables de l’UE, a déclaré à POLITICO dans une interview que la crédibilité de l’UE reposait sur la capacité d’aider les pays partenaires comme l’Ukraine qui luttent pour obtenir des vaccins par eux-mêmes.

«Il est important d’admettre ici que la Fédération de Russie essaie en fait d’imposer son propre vaccin produit localement, en particulier comme un outil pour influencer certaines de ces régions, en particulier celles qui ne sont actuellement pas contrôlées par le gouvernement ukrainien», a déclaré Shmyhal. «Et c’est le cas non seulement ici mais aussi dans de nombreux pays d’Europe de l’Est.»

Il a ajouté: «Pour contrer cette propagande politique, il serait important pour nous d’obtenir un signal très fort que nous recevons le soutien de l’Union européenne en termes de vaccination, et le meilleur signal et le plus fort serait probablement si nous commençons pour obtenir les vaccins des différents États membres avec le soutien de la Commission. »

Les commentaires de Shmyhal font écho à ceux de la Première ministre lituanienne Ingrida Šimontė, qui a déclaré mardi que son pays ne déploierait pas le jab Spoutnik même si l’Agence européenne des médicaments l’approuvait, car elle ne doute pas que les efforts de la Russie pour vendre le vaccin à l’Europe sont «Encore un autre jeu géopolitique.»

L’Ukraine compte sur l’installation COVAX, qui vise à garantir un accès équitable aux vaccins et aux traitements contre les coronavirus dans le monde, pour au moins 8 millions de doses de vaccin, mais c’est encore loin des besoins du pays. Lundi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a promis que les pays de l’UE aideraient l’Ukraine.

«L’UE est du côté de l’Ukraine, comme elle l’a toujours été, en particulier dans les moments difficiles de votre histoire récente. Parce que nous sommes tous une famille européenne », a déclaré von der Leyen dans un message vidéo à un forum sur la pandémie qui se tient à Kiev.

Mais alors que von der Leyen a exhorté les pays de l’UE à donner des vaccins, le déploiement de ses propres vaccins progresse plus lentement que prévu après que des fabricants, dont AstraZeneca et BioNTech / Pfizer, aient annoncé des baisses de production.

L’été dernier, l’UE a octroyé 190 millions d’euros de subventions à l’Ukraine pour aider à lutter contre la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *