Merkel prolonge le verrouillage du coronavirus et discute de sa stratégie de réouverture

Le verrouillage du coronavirus en Allemagne, qui devait prendre fin le 14 février, sera en place au moins jusqu’au 7 mars, a déclaré mercredi la chancelière Angela Merkel.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à Berlin à la suite d’une réunion en ligne avec les dirigeants des 16 États allemands, Mme Merkel a déclaré que bien que le nombre d’infections du pays ait baissé, la prudence était toujours de mise en raison des mutations à propagation rapide du virus.

« Il pourrait y avoir une troisième vague [of infections] … et nous ne pouvons lutter contre cela que si nous pouvons vraiment réduire les chiffres d’incidence afin que les autorités sanitaires puissent à nouveau contrôler le virus dans le sens où elles peuvent retracer les contacts « , a déclaré la chancelière, ajoutant que des experts lui avaient dit le période à partir de maintenant jusqu’à la mi-mars était « quand les virus mutés pouvaient prendre le dessus ».

Merkel a déclaré que même si elle avait en tête le 1er mars pour commencer la réouverture des écoles et des jardins d’enfants, elle était d’accord avec les dirigeants de l’État sur le fait qu’ils devraient prendre en charge le calendrier de réouverture car l’éducation est un problème pour l’État plutôt que pour le niveau fédéral en Allemagne.

Elle a également déclaré que les gouvernements fédéral et des États demanderont au ministère de la Santé d’envisager de modifier les priorités de vaccination afin que le personnel des écoles primaires et des jardins d’enfants puisse se faire vacciner plus tôt que prévu.

«Nous pensons que les membres de ces groupes ne peuvent pas toujours garder les distances nécessaires tout en faisant leur travail», a-t-elle expliqué, ajoutant que c’était aussi un «signal pour montrer que les jardins d’enfants et les écoles sont très importants pour nous et que nous avons le devoir spécial de les protéger. des employés. »

Les coiffeurs, qui ont été fermés lorsque l’Allemagne a intensifié son verrouillage le 16 décembre, seront autorisés à ouvrir le 1er mars.

Le choix des coiffeurs était « une affaire de dignité », a déclaré le Premier ministre bavarois Markus Söder.

Pour ce qui est d’esquisser le chemin du pays hors du verrouillage, Mme Merkel a déclaré que les prochaines étapes ne seraient possibles que s’il y a un taux d’incidence stable sur sept jours « d’un maximum de 35 nouvelles infections pour 100 000 habitants ». Une fois que cela se produira, a-t-elle déclaré, les prochaines étapes seraient l’ouverture de boutiques, de musées, de galeries et d’entreprises offrant des services nécessitant un contact physique étroit.

« Avouons-le: il est plus facile de fermer que d’ouvrir », a déclaré Söder, arguant que si le premier exigeait du courage, le second exigeait de la prudence.

La prochaine réunion entre Merkel et les chefs d’État se tiendra le 3 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *