La Mother and Baby Home Commission trouve des bandes de sauvegarde pour la reprise après sinistre

La Commission d’enquête sur les foyers maternels et infantiles a déclaré que des bandes de sauvegarde de «reprise après sinistre» ont été localisées et pourraient contenir les enregistrements des témoignages personnels des survivants, a déclaré le ministre des Enfants.

Roderic O’Gorman a souligné que c’était juste une possibilité que les bandes contiennent les fichiers audio que les 549 survivants ont remis au comité confidentiel de la commission, mais il espérait que c’était le cas.

Le ministre a dit qu’il pouvait comprendre la «très réelle colère» des 550 survivants qui se sont présentés devant le comité lorsqu’ils ont appris que les bandes avaient été supprimées et qu’il avait travaillé pour trouver une solution et s’assurer que leurs voix étaient entendues.

M. O’Gorman a déclaré au Seanad que jeudi «la commission m’a informé qu’elle avait eu connaissance de bandes de sauvegarde conservées hors site, qui peuvent – je dois insister sur le mot peut – contenir les fichiers audio des comptes personnels donnés au confidentiel. Comité.

« Et encore une fois, cela fait suite à ma demande précédente d’épuiser toutes les possibilités de récupérer les données des entretiens si ces données existaient toujours. »

Il a dit avoir immédiatement répondu à la commission «pour organiser de toute urgence la mise à disposition de ces bandes et de leur contenu à mon service dans le cadre du transfert des archives qui commence à se produire.

«J’attends une réponse de la commission sur cette demande plus tard dans la journée. Et je veux juste souligner, je ne veux pas susciter d’attentes à propos de ces bandes.

Il a déclaré: «J’espère vraiment qu’ils contiendront les enregistrements audio des 549 personnes qui ont consenti à être enregistrées.

«Mais ce n’est que lorsque les bandes sont récupérées qu’elles sont reconnectées au système informatique parent, et qu’elles sont transférées à mon service, que mon service sera en mesure de le vérifier pour un fait.

«Je pense que nous sommes tous conscients que parfois la technologie peut nous laisser tomber. Ces bandes de sauvegarde sont des bandes de reprise après sinistre et c’est leur fonction. »

S’exprimant alors qu’il concluait un débat Seanad sur le rapport de la commission dans 18 foyers pour mères et bébés et foyers de comté, le ministre a déclaré qu’il devrait décider sur l’avis du procureur général «dans quelle mesure le matériel sensible sur ces bandes peuvent être légalement disponibles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *