Les émeutes se poursuivent en Espagne suite à l’emprisonnement d’un rappeur

Des magasins ont été vandalisés et des dizaines ont été arrêtés samedi soir alors que les manifestations se poursuivaient à Barcelone et à Madrid contre la détention du rappeur catalan Pablo Hasél.

Les manifestants ont affronté la police, saccagé des magasins et des banques dans le centre-ville de Barcelone. Plus de 30 manifestants ont été arrêtés à Barcelone samedi soir, selon El País.

Les manifestations ont commencé mardi après l’arrestation de Hasél, partisan de l’indépendance catalane, pour avoir insulté la police espagnole et la monarchie sur Twitter. Également accusé de «glorification du terrorisme», il risque jusqu’à neuf mois de prison s’il est reconnu coupable.

Les critiques ont déclaré que la sentence était une atteinte à la liberté d’expression, mais les responsables ont condamné la violence qui s’est répandue depuis l’arrestation.

Le ministre de l’Intérieur du gouvernement régional catalan, Miquel Sàmper, a déclaré que les manifestations étaient passées d’un «acte de protestation pour la liberté d’expression» à un «pur vandalisme».

Hasél a été condamné en 2018 pour les mêmes chefs d’accusation, et condamné à deux ans de prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *