Les restrictions de visite assouplies pour les résidents des maisons de soins infirmiers vaccinés

Les résidents des foyers de soins seront autorisés à avoir deux visites par semaine pour des motifs de compassion à partir du 22 mars, car les établissements de soins bénéficieront du déploiement du programme de vaccination Covid-19.

L’équipe nationale d’urgence de santé publique a donné son approbation jeudi pour permettre aux résidents des établissements de soins de longue durée d’avoir les deux visites hebdomadaires qui peuvent chacune durer plus d’une heure.

Les visites seront possibles deux semaines après la vaccination complète où 80 pour cent de tous les résidents et agents de santé de la maison de soins ont été vaccinés.

Les nouvelles directives entreront en vigueur le 22 mars pour laisser le temps de prendre des dispositions et de planifier la mise en œuvre des nouvelles recommandations, a déclaré le ministère de la Santé.

Le ministre de la Santé, Stephen Donnelly, a déclaré que les nouvelles directives élargissaient la portée des visites pour des «raisons générales de compassion».

«Un contact significatif avec la famille et les amis est important à tout moment, c’est pourquoi ces motifs supplémentaires seront facilités», a-t-il déclaré.

«Les motifs de compassion peuvent être, par exemple, de voir un membre de la famille ou un ami comme une absence prolongée cause des troubles ou pour des raisons personnelles, de prendre des dispositions financières ou autres ou de défendre leur cause.»

Nphet s’est réuni jeudi pour examiner les changements apportés aux modalités de visite des maisons de soins infirmiers maintenant que les résidents et le personnel des maisons de soins infirmiers ont été presque entièrement vaccinés.

Le médecin-chef adjoint de l’État, le Dr Ronan Glynn, a déclaré plus tôt cette semaine qu’il espérait qu’il y aurait un «bonus de vaccin» pour ceux qui ont été vaccinés.

Vigilant

M. Donnelly a déclaré que les nouvelles orientations montrent le type d’avantages qui découlent de la mise en œuvre du programme de vaccination.

«J’espère que ces modifications dans l’application des mesures de protection de la santé publique renforcent le réel espoir que les vaccins nous apportent et continuent le chemin vers une expérience vécue plus normale», a-t-il déclaré.

Tadhg Daly, directeur général de Nursing Homes Ireland, le groupe qui représente les propriétaires de maisons de retraite privées, a salué les changements recommandés mais a appelé à la prudence en raison de la menace persistante d’infection et de transmission du Covid-19.

«C’est une étape importante dans la reprise des visites en personne», a-t-il déclaré.

«Nous devons progresser progressivement. De toute évidence, le programme de vaccination a été extrêmement efficace et percutant, ce qui est bienvenu, mais nous devons encore être vigilants. Nous avons toujours besoin de mesures de prévention et de contrôle des infections. »

Depuis que la troisième vague de la pandémie a frappé à Noël, les maisons de soins infirmiers ont été limitées aux visites de compassion pour les circonstances de fin de vie ou d’autres besoins critiques des résidents.

Le ministère a déclaré que les visites critiques et empreintes de compassion pourraient inclure des situations dans lesquelles un résident exprime un besoin pressant de voir quelqu’un pour des raisons personnelles ou lorsqu’une personne désignée par le résident craint qu’une absence prolongée cause du désarroi ou du tort à un résident.

Il peut également s’agir de circonstances dans lesquelles un résident est profondément angoissé ou perturbé ou lorsqu’il y a «un événement de la vie d’une importance exceptionnelle», comme le décès d’un conjoint ou un anniversaire.

Le HSE a déclaré que la vaccination des adultes âgés de 65 ans et plus dans les établissements résidentiels de longue durée avait été achevée au cours de la dernière semaine de février.

Des «cliniques de nettoyage» avaient été organisées en mars pour le petit nombre de résidents qui, en raison de maladies ou d’épidémies de Covid-19, n’avaient pas pu recevoir le vaccin en janvier ou février.

Quelque 93 793 personnes de cette première cohorte à vacciner avaient reçu leur première dose du vaccin et, à la semaine du 8 mars, 80 610 personnes au total avaient reçu leur deuxième dose, laissant 14% des personnes à recevoir leur deuxième dose. .

Les chiffres sont contenus dans une réponse à une question parlementaire posée par Fine Gael TD Fergus O’Dowd à M. Donnelly

  • WHD VoiceBridge
    WHD VoiceBridge, Interphone sans contact, entièrement automatique, L'intelligibilité de la parole malgré les barrières d'hygiène, Une solution intelligente pour les cabinets médicaux, les magasins, les supermarchés ou même les boîtes de visite dans les maisons de retraite et de soins, Des capteurs infrarouges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *