La direction de l’hôpital psychiatrique central allègue que Gardaí a agressé trois membres du personnel

La haute direction de l’hôpital psychiatrique central (CMH) a déposé une plainte auprès de l’ombudsman de la Garda, alléguant l’entrée forcée de gardaí dans l’établissement la semaine dernière et l’agression de trois membres du personnel.

La plainte concerne un incident, rapporté dans le europe-infos.fr de lundi, au cours duquel le personnel du CMH a initialement refusé de placer un accusé mentalement malade en détention après une ordonnance du tribunal lui ordonnant d’être détenu à l’hôpital.

Le CMH est un hôpital sécurisé, géré par le HSE, qui est le seul établissement de l’État pour les personnes gravement malades mentales accusées ou reconnues coupables de crimes.

Vendredi dernier, le personnel a refusé d’admettre l’accusé de 38 ans, qui souffre de schizophrénie paranoïaque et qui était en prison depuis 14 mois dans l’attente de son procès, faute de lits disponibles à l’hôpital.

Cela a abouti à une confrontation de trois heures entre les gardiens et le personnel avant que les agents ne pénètrent finalement sur le terrain de l’établissement et que le personnel accepte d’admettre l’homme.

Selon plusieurs sources au courant de l’incident, la haute direction dirigée par le directeur médical de l’hôpital, le professeur Harry Kennedy, a ensuite déposé une plainte auprès de la Commission de l’ombudsman de la Garda (Gsoc), alléguant que Gardaí était entré de force dans l’établissement et avait «agressé» trois membres du personnel au cours du processus. .

Le sergent de la Garda qui était présent sur les lieux a été informé de la plainte mardi matin. Il est entendu que la gardaí impliquée conteste fortement la version des événements détaillée dans la plainte.

Ordonnance du tribunal

Une source de la Garda au courant de l’incident, a déclaré que les agents estimaient qu’ils n’avaient d’autre choix que d’entrer dans l’établissement pour exécuter l’ordonnance du tribunal.

Le Gsoc et la Garda ont refusé de commenter la question, citant la politique standard concernant les enquêtes de l’Ombudsman.

Une source à l’hôpital a déclaré que le CMH était déjà en surcapacité lorsque l’homme y a été amené vendredi et qu’il est encore plus en surcapacité maintenant. L’hôpital a une capacité officielle de 102 patients.

«Admettre l’homme alors qu’il est à pleine capacité constitue un danger pour sa sécurité et celle des autres», a déclaré un membre du personnel.

L’homme reste à l’hôpital. Son avocat, Ciarán Mulholland, a déclaré mardi qu’il avait tenté à plusieurs reprises d’obtenir une mise à jour sur son état, mais n’avait rien entendu du CMH.

Il a déclaré qu’il prévoyait d’envoyer une lettre recommandée demandant des informations et de soulever à nouveau la question devant la Cour de circuit la semaine prochaine.

«  En menottes aux poignets  »

M. Mulholland a déclaré qu’il avait également l’intention de faire une «demande d’accès au sujet» dans le cadre du RGPD pour les images de vidéosurveillance de l’incident afin de comprendre «pourquoi mon client a dû passer si longtemps menotté à l’arrière d’une voiture de patrouille pendant que tout cela se passait».

M. Mulholland a précédemment intenté une révision judiciaire demandant un traitement psychiatrique pour son client qui fait actuellement face à plusieurs accusations devant la cour de circuit de Trim.

Au moment de l’incident de vendredi dernier, l’accusé était troisième sur la liste d’attente pour un lit au CMH. Il y a souvent une longue liste d’attente pour les détenus pour un traitement psychiatrique hospitalier à l’hôpital, un problème qui a fait l’objet de plusieurs actions judiciaires récentes.

En 2019, une femme déclarée non coupable pour folie du meurtre de son enfant n’a pas pu être détenue au CMH faute de lits. Elle a finalement été admise cinq jours plus tard lorsqu’un lit est devenu libre.

Le HSE a déclaré que la capacité du CMH s’améliorerait à la mi-2021 lorsqu’il déménagera dans une nouvelle installation de 170 lits à Portrane, dans le nord du comté de Dublin. Cependant, le professeur Kennedy a précédemment déclaré que cette capacité de lit serait dépassée «d’ici quelques années».

  • L'Oréal Paris Elseve Anti-Casse Shampoing réparateur cheveux agressés et cassants
    Cheveux fragiles et Cassants ? Découvrez le Shampoing Réparateur Anti-Casse. Sa formule enrichie en ciment-céramide répare et renforce les cheveux abîmés et cassants pour: - Combler les brèches et redonner résistance et structure à la fibre - Sceller les écailles pour que les cheveux retrouvent une surface
  • L'Oréal Paris Elseve Anti-Casse Après-Shampoing démêlant réparateur cheveux agressés et cassants
    Cheveux fragiles et Cassants? Découvrez le Démêlant Réparateur Anti-Casse. Sa formule est enrichie en ciment-céramide pour: - Démêler instantanément les longueurs et les pointes* - Combler les brèches et redonner résistance et structure à la fibre - Sceller les écailles pour que les cheveux retrouvent une
  • Pommier Nutrition Ice Tight Poultice (cataplasme) Soin Membres Cheval Pâte Argileuse 3,4kg
    ICE TIGHT POULTICE est un emplâtre qui décongestionne, relaxe, tonifie et raffermit les tissus grâce à son pouvoir astringent. ICE TIGHT POULTICE est idéal pour les soins que réclament les membres, les genoux, les jarrets et les boulets des chevaux de sport. ICE TIGHT POULTICE est un emplâtre prêt à l'emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *