Le message de bonne nouvelle du gouvernement noyé par les grenades politiques

C’était censé être la semaine où le gouvernement offrait enfin aux gens une lueur d’espoir pour l’avenir et réinitialisait le discours autour de sa gestion de la pandémie de Covid-19.

Les ministres se sont lancés dans la réunion du Cabinet de mardi en sachant qu’un assouplissement des restrictions sévères en place depuis Noël, quoique de manière ultra-prudente et progressive, devait être annoncé.

Mais deux grenades politiques ont été lancées au cours de la réunion et une occasion apparente d’annoncer de bonnes nouvelles est devenue totalement éclipsée.

Le premier est arrivé juste au début de la procédure.

Selon des sources, le Taoiseach Micheál Martin a fait une référence passagère aux nouvelles propositions de quarantaine hôtelière obligatoire, mais a déclaré que des consultations supplémentaires étaient nécessaires et qu’il n’y avait pas besoin d’un grand niveau de discussion.

En fait, cette absence de discussion sur l’ajout de 43 pays à la liste de quarantaine obligatoire «à haut risque» – dont la France, l’Allemagne, l’Italie et les États-Unis – s’est transformée en un face-à-face très public entre les ministres.

La deuxième grenade est venue peu de temps après.

Le ministre de la Santé, Stephen Donnelly, a dévoilé des propositions visant à réviser le déploiement de la vaccination dans l’État – revenant à un système basé sur l’âge à partir d’un système qui accordait la priorité à l’âge au début, puis à certaines professions.

Il y eut un silence momentané.

La ministre de l’Éducation Norma Foley, qui doit prendre la parole aux conférences des syndicats d’enseignants la semaine prochaine et attend le retour complet des écoles à partir du 12 avril, a été surprise, selon des sources. On lui a dit qu’elle n’avait aucune idée que ce plan était en cours d’élaboration, et les enseignants et les assistants spécialisés, qui figuraient en haut de la liste des priorités, ont depuis clairement exprimé leur mécontentement.

La ministre de la Justice, Helen McEntee, s’est déclarée préoccupée par l’impact que cela aurait sur les gardaí, qui avaient des attentes similaires étant donné que leurs fonctions les mènent souvent à des situations à haut risque.

La conversation qui a suivi a été qualifiée de «robuste» – une manière politique de dire que les choses se sont enflammées. Avec la perspective d’un autre discours en direct à la nation imminente à 18 heures, le Taoiseach a conclu la réunion alors que les doutes subsistaient.

Dans son allocution, il a déclaré que sortir de la pandémie n’était pas seulement quelque chose dont il fallait parler dans le futur, mais plutôt une réalité actuelle grâce à la disponibilité de vaccins Covid-19 «transformateurs».

Martin a déclaré «ils sont notre moyen de sortir» avant de promettre que six millions de doses seraient administrées d’ici la fin du mois de juillet, une fois que les livraisons arriveront comme prévu.

Après avoir été accusé de perdre la foi du public pendant des semaines en raison de l’absence de plan à long terme, il a également jeté un coup d’œil fugace sur ce qui allait se passer – des coiffeurs et plus d’ouverture de magasins en mai, avec l’hospitalité en juin ou juillet.

L’essentiel était que, bien que les branches aient été nues pendant de nombreuses années ces derniers mois, si le pays pouvait tenir pendant encore quelques semaines, les bourgeons de l’été finiraient par fleurir. Le discours a été relativement bien accueilli au sein des trois partis de la Coalition.

Pourtant, en quelques heures, les changements apportés au programme de vaccination éclipsaient son annonce tant attendue.

Des tensions

Les réunions de mercredi des partis parlementaires du Fine Gael et du Fianna Fáil ont vu des tensions sur la question remonter à la surface et ont révélé ce qui est considéré comme la vulnérabilité croissante des deux chefs de parti, en particulier Martin, alors que lui et Tánaiste Leo Varadkar étaient sous la pression de leurs DT et Les sénateurs expliquent la raison d’être de la refonte du système de vaccination.

Fianna Fáil Dublin Sud-Ouest TD John Lahart a déclaré à la réunion qu’il devrait y avoir une «conversation» si le parti ne voit pas un rebond du scrutin à cause de la montée en puissance des vaccins ou de l’assouplissement des restrictions.

«Des coups de feu ont été tirés», ont déclaré les spectateurs.

Les commentaires portaient un faible écho à une intervention remarquable de 2017 de Varadkar et Simon Coveney lors d’une réunion du parti parlementaire du Fine Gael lorsque Enda Kenny était à la tête. Ils ont mis en garde contre la nécessité d’être «prêt pour les élections», ce qui a été interprété comme un signal à Kenny qu’il devait bientôt se retirer.

Quatre ans plus tard, les fissures commencent également à apparaître pour Varadkar.

Lors de la réunion en ligne du Fine Gael, il a été critiqué par le TD de Carlow-Kilkenny, John Paul Phelan, qui le soutient depuis des années. Dans la fonction de discussion en ligne de la réunion, Phelan a fait valoir que la liste des travailleurs prioritaires avait effectivement été supprimée.

« Pas tout à fait », a déclaré Varadkar, « la liste des travailleurs / professions n’a jamais été définie. » Phelan a déclaré que les réponses proposées étaient «d’un ton sourd et il y a un ton sous-jacent à propos des collègues soulevant des problèmes, ce qui est tout à fait inacceptable». L’importance de cet échange entre deux anciens alliés n’a été perdue pour personne.

Dans un autre coup de malchance, il est apparu juste après les réunions du parti que le plan de Donnelly d’ajouter les principales nations de l’UE et les États-Unis au régime de quarantaine était en grande difficulté. Les préoccupations provenaient des ministères des Affaires étrangères et des Entreprises et du procureur général. Il y avait beaucoup d’exaspération.

«Les devoirs n’ont pas été faits ici», a déclaré un haut responsable, «mais qu’est-ce qui est nouveau?»

C’était presque comme si un rouleau de problèmes s’était déroulé.

Y avait-il une capacité dans les hôtels pour ajouter toutes les arrivées en provenance des 43 pays? Qu’arrive-t-il aux personnes vaccinées? Serait-ce légal ou conforme aux droits de libre circulation de l’UE?

S’exprimant sur Highland FM peu de temps avant de rencontrer Donnelly jeudi, Coveney, le ministre des Affaires étrangères, a déclaré qu’il ne pensait pas que le système devrait être appliqué aux pays où vivent un grand nombre d’Irlandais.

Comme indiqué dans ce journal, ce commentaire a suscité une vive dérision de la part des responsables du ministère de la Santé, qui ont déclaré que le but était d’empêcher l’Irlande d’importer plus de cas et de variantes de Covid-19 de tout endroit constituant une menace.

Depuis lors, une certaine inquiétude est apparue au sein du Fine Gael au sujet de la position de Coveney.

«Il s’est laissé très exposé ici», a déclaré une source du parti en comparant l’intervention à la démonstration publique de mécontentement de Varadkar à propos d’une proposition de passage aux restrictions de niveau 5 en octobre. «S’il y a une quatrième vague dans quelques semaines, les gens se souviendront de ces commentaires. Il a pris un risque en allant à l’encontre des avis du public.

La quarantaine de l’hôtel va également gronder. Il a été convenu que les pays de l’UE et les États-Unis ne figureraient pas, pour l’instant, sur la liste. Mais Donnelly serait catégorique sur le fait qu’ils seront ajoutés.

Des observateurs chevronnés au sein du gouvernement disent que la bonne nouvelle a été noyée par des problèmes sur lesquels le Cabinet n’a pas réussi à maîtriser et que le public a eu un aperçu du dysfonctionnement qui préoccupe certains ministres pour les mois à venir.

  • Le Petit Marseillais Gel Douche Concentré Grenade Bio 100ml
    Petits mais costauds, voici les nouveaux gels douche pensés par Le Petit Marseillais ! Avec leur bouteille 4 fois plus petite et toujours autant de douches à l'intérieur, les Gels Douche Concentrés vous permettent de vous laver avec une seule pression ! Et parce que cette nouvelle bouteille est recyclable et
  • La France des bonnes nouvelles - Michel Godet - Livre
    Politique - Occasion - Bon Etat - Jacob GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Amikado Carte Bonne Année à planter
    Une étonnante carte pleine d'amour à remplir par vos soins, qui surprendra son bénéficiaire pour cette nouvelle année. Elle donnera en effet naissance à de jolies fleurs des champs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *