La Turquie retient des amiraux à la retraite pour lettre ouverte critiquant le projet du canal

AccueilActualitésLa Turquie retient des amiraux à la retraite pour lettre ouverte critiquant...

La Turquie retient des amiraux à la retraite pour lettre ouverte critiquant le projet du canal

La Turquie a détenu dix amiraux à la retraite après une lettre ouverte exprimant son inquiétude quant au fait que les plans du gouvernement sur le canal d’Istanbul pourraient saper la Convention de Montreux de 1936.

Ankara voit la lettre signée par plus de 100 officiers de la marine à la retraite et mise en ligne comme rappelant les coups d’État passés. La dernière tentative de coup d’État turc remonte à 2016.

La lettre exprimait son inquiétude face au projet du président turc Recep Tayyip Erdoğan de créer une nouvelle voie navigable, le canal d’Istanbul, entre la mer Noire et la mer de Marmara pour faciliter les flux maritimes à travers le Bosphore et les Dardanelles.

La proposition est considérée par certains comme une contestation de la Convention de Montreux, qui réglemente le droit de passage dans les détroits. Le traité international autorise tous les navires de commerce à traverser le détroit du Bosphore et des Dardanelles et limite le passage des navires de guerre étrangers.

«Nous sommes d’avis de nous abstenir de toute sorte de rhétorique ou d’action qui pourrait faire de la Convention de Montreux… un sujet de controverse», indique la lettre.

Le procureur chargé du terrorisme enquête actuellement sur les signataires pour «un accord pour commettre des crimes contre la sécurité de l’État», selon l’Agence Anadolu, dirigée par l’État, et a appelé quatre autres officiers à la retraite à se rendre dans les trois jours. Le procureur enquête pour savoir si les officiers ont des liens avec des militaires en service.

- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici