Les personnes qui refusent AstraZeneca ne seront pas éliminées du déploiement – HSE

Les personnes qui refusent le vaccin AstraZeneca ne seront pas éliminées du déploiement, mais il n’y a «aucune garantie» sur les approvisionnements en vaccins en aval, a déclaré le responsable du programme de vaccination du Health Service Executive.

Damien McCallion a déclaré qu’un nombre «très élevé» de personnes ont choisi de prendre le vaccin quand on leur a proposé de le faire.

Les gens ont examiné les conseils cliniques et «peuvent voir les avantages» du jab, a-t-il déclaré dimanche à l’émission radiophonique This Week de RTÉ.

«Si quelqu’un décide à un moment donné de ne pas se faire vacciner, il n’est pas éliminé du programme. Il peut revenir plus tard.

Cependant, il a déclaré qu’il n’y aurait «aucune garantie» qu’ils pourraient accéder à un vaccin différent de celui qui leur avait été proposé à l’origine.

«Le conseil clinique pour le moment est que le meilleur vaccin est le vaccin qui vous est offert maintenant… nous encourageons évidemment les gens à s’informer et à prendre leur propre décision, mais à regarder les conseils cliniques qui sont là et à regarder le bénéfice qui vient des vaccins », a déclaré M. McCallion.

Le directeur général du HSE, Paul Reid, a confirmé dimanche que plus de 220 000 personnes âgées de 62 à 69 ans se sont inscrites pour recevoir le vaccin AstraZeneca, avec plus de 90 000 rendez-vous enregistrés à ce jour.

Pour certaines personnes qui n’étaient pas en mesure de se faire vacciner, peut-être parce qu’elles se trouvaient dans une maison de retraite où il y avait une épidémie de virus à l’époque, le HSE s’assurerait qu’il existe une autre voie pour leur inoculation.

«Nous aurons toujours un processus pour revenir chercher ces personnes», a-t-il déclaré.

M. McCallion a déclaré que «de bons progrès» avaient été accomplis ces dernières semaines dans la vaccination des personnes médicalement vulnérables.

Plus de 130000 personnes qui courraient un risque très élevé de maladie grave si elles attrapaient le coronavirus ont été vaccinées dans les hôpitaux.

À partir de la semaine prochaine, les généralistes se joindront à la vaccination des autres personnes qui présentent un risque très élevé, a-t-il déclaré. Il y a environ 120 000 personnes à très haut risque qui n’ont pas reçu leur première dose.

«Malheureusement, nous n’avons pas de registres de maladies qui auraient facilité l’identification de ces personnes», a-t-il déclaré, ajoutant que les hôpitaux, les médecins généralistes, les services d’invalidité et d’autres groupes identifiaient les personnes à risque.

Il a déclaré que les personnes à haut risque ou à très haut risque n’avaient pas besoin de contacter leur médecin généraliste ou le HSE car elles seront contactées.

Le HSE a dû réajuster ses plans de vaccination de ces cohortes car il était initialement prévu que le jab AstraZeneca serait utilisé.

L’objectif du HSE est toujours que les personnes à très haut risque soient complètement vaccinées d’ici la fin mai et que la vaccination du groupe à haut risque commence début mai. Les personnes à haut risque devraient être complètement vaccinées vers la mi-juin, tandis que le petit pourcentage de personnes de plus de 70 ans devrait avoir reçu leur première dose au début de la semaine prochaine, a-t-il déclaré.

M. Reid a déclaré que 95% des personnes de plus de 70 ans avaient reçu leur première dose, tandis que 214 000 avaient reçu leur deuxième dose.

«Bonne semaine pour le programme de vaccination … Plus de fournitures [ARE]aider », a-t-il écrit sur Twitter dimanche. Il a dit que plus de 170 000 doses avaient été administrées cette semaine.

Certaines doses de 42 750 doses ont été administrées vendredi, le «plus grand jour à ce jour» dans le déploiement du vaccin Covid-19, a déclaré le ministre de la Santé Stephen Donnelly. Un adulte sur 10 est désormais complètement vacciné, tandis que près du quart ont reçu une première dose.

À partir de dimanche, les personnes âgées de 62 ans ont pu s’inscrire pour leur jab, tandis que les personnes de 61 ans pourront s’inscrire à partir de lundi. Il existe actuellement 26 centres de vaccination en activité dans tout l’État, et quatre autres devraient ouvrir la semaine prochaine.

Pendant ce temps, les derniers chiffres montrent une augmentation de 12 du nombre de personnes atteintes du virus dans les hôpitaux dimanche. Il y avait 174 personnes atteintes de coronavirus dans les hôpitaux irlandais dimanche matin, dont 25 dans des unités de soins intensifs. Sept jours auparavant, 45 patients étaient hospitalisés avec Covid-19 et 45 en soins intensifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *