Le leader libéral européen Hans van Baalen décède à 60 ans

AccueilActualitésLe leader libéral européen Hans van Baalen décède à 60 ans

Le leader libéral européen Hans van Baalen décède à 60 ans

Hans van Baalen, qui a supervisé la principale alliance européenne des partis libéraux lors d’une poussée de la présence libérale du Parlement européen, est décédé jeudi d’un cancer. Il avait 60 ans.

Son décès a été annoncé par l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE), que van Baalen dirige depuis six ans.

«C’est avec une profonde tristesse et le cœur lourd que nous annonçons que M. Hans van Baalen, président du parti ADLE, est décédé paisiblement à la fin des heures du jeudi 29 avril, après une courte maladie», Jacob Moroza-Rasmussen, parti ADLE secrétaire général, a déclaré dans un communiqué. «Il avait 60 ans et laisse dans le deuil sa femme Ineke et son fils Robert.

Un porte-parole de l’ADLE a confirmé à POLITICO que la maladie était un cancer.

Ancien membre du parlement néerlandais, van Baalen a ensuite passé 10 ans en tant que député européen du Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD) du Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

En 2015, il prend la présidence du parti ADLE, se faisant une réputation à Bruxelles pour avoir orchestré la croissance des groupes libéraux au sein du Parlement européen. Au cours de son mandat, l’ADLE a retrouvé sa position de troisième force au Parlement, après le Parti populaire européen et l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates.

Suite à l’annonce de la mort de van Baalen, Rutte hommage rendu à son ami.

Van Baalen, a déclaré Rutte, «a joué un rôle décisif dans l’énorme croissance du groupe libéral au Parlement européen».

Rutte a déclaré que leurs liens remontent à des décennies, jusqu’en 1993, ajoutant: «Je chéris notre amitié.»

Vendredi, d’autres personnalités libérales de premier plan à Bruxelles et à Amsterdam ont réagi à la mort de van Baalen.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo l’a qualifié de «personnage haut en couleur dont l’enthousiasme et l’approche ont joué un rôle important dans le renforcement des liens entre les partis libéraux européens ces dernières années». Et la vice-présidente exécutive de la Commission européenne, Margrethe Vestager, l’a décrit comme «l’homme le plus gentil et le plus dévoué des Européens».

Pendant ce temps, Guy Verhofstadt, un eurodéputé et ancien Premier ministre belge, a félicité van Baalen pour être «un artisan de compromis astucieux au Parlement européen» et «un président de confiance du parti ADLE».

«Un vrai cœur libéral», a ajouté Verhofstadt.

- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici