Ouverture d’un nouveau portail en ligne pour les tests d’auto-référence Covid-19

Le HSE prévoit de permettre au public dans certaines régions de se référer pour les tests Covid-19 en ligne afin de permettre aux plus jeunes des zones sensibles d’infection de se faire tester pour le virus.

Dans le cadre des efforts continus pour détecter davantage de cas, un portail en ligne sera testé au cours des prochaines semaines, permettant aux personnes de se faire tester sans avoir à consulter un médecin.

Les zones seront choisies par les médecins de la santé publique en fonction des niveaux d’incidence de la maladie, bien que, en cas de succès, le portail pourrait être ouvert à l’échelle nationale si la capacité de dépistage le permet. Certaines parties de Dublin seront parmi les premières zones choisies pour un essai du portail en ligne.

«Tout cela fait partie d’une stratégie visant à faciliter l’accès aux tests pour les personnes et à répondre aux besoins des personnes», a déclaré Niamh O’Beirne, responsable national du HSE pour les tests et le traçage.

«Au fil du temps, nous avons réalisé que pour certaines communautés, nous devons nous rapprocher d’elles et être plus proches d’elles. Les gens ont besoin d’un accès plus facile aux centres de test. Cela les rapprochera. »

Ceux qui s’inscrivent sur le portail recevront un message texte les invitant à se rendre dans un centre de test HSE Covid-19 à proximité pour un prélèvement.

Mme O’Beirne a déclaré que les centres de test sans rendez-vous, qui ont commencé en mars, avaient montré que la facilité d’accès aux tests avait apaisé les inquiétudes des personnes impliquées dans des activités à risque et souhaitant se faire tester ou atténuer les inquiétudes. d’un employeur.

Le portail est en cours d’introduction pour encourager davantage de jeunes à se faire dépister, car l’âge médian des nouveaux cas a chuté, les vaccins protégeant les personnes âgées de l’infection.

L’âge médian des nouveaux cas signalés cette semaine variait de 25 à 30 ans. Près de 80% des nouveaux cas concernent des enfants de moins de 45 ans, contre 50 à 60% en janvier.

Dans le Donegal, le comté avec les taux d’infection les plus élevés, les résultats des tests du centre sans rendez-vous de Letterkenny ont montré un taux de positivité de 4,9%, supérieur à la moyenne nationale de 3%.

Un deuxième centre sans rendez-vous a ouvert à Milford mercredi. D’autres centres de test sans rendez-vous ouvriront à Convoy, du samedi au lundi, et à Carndonagh, du mardi au jeudi, alors que le HSE tente de réduire la propagation de la maladie dans le Donegal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *