Von der Leyen: des laissez-passer verts pour stimuler le tourisme «  sur la bonne voie  » pour juin

L’UE pourra peut-être vous aider à passer des vacances cet été.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré samedi que le bloc était « sur la bonne voie » pour mettre en place son système de laissez-passer verts d’ici juin.

Les responsables de l’UE espèrent que le programme stimulera le tourisme à mesure que la pandémie de coronavirus s’atténuera en offrant un certificat standard vérifiant les jabs, les tests ou les infections passées des voyageurs.

Le travail juridique et technique sur le certificat vert « est en bonne voie pour que le système soit opérationnel en juin », a déclaré von der Leyen lors d’un sommet des dirigeants de l’UE dans la ville portugaise de Porto.

En ce qui concerne l’obtention d’un accord entre les politiciens de l’UE sur les laissez-passer, von der Leyen a déclaré que «nous pouvons viser de manière réaliste un accord politique d’ici la fin de ce mois».

Cet objectif semble ambitieux, car les discussions entre le Parlement européen et le Conseil de l’UE sont loin d’être simples. Le Parlement insiste sur le fait que les certificats devraient être utilisés pour supprimer d’autres restrictions telles que les quarantaines – une vente difficile au Conseil, car les pays de l’UE préviennent qu’ils doivent garder leurs options ouvertes en cas de nouvelles menaces pour la santé. Le Parlement a également appelé à des tests gratuits de coronavirus dans le cadre de tout accord.

Les négociateurs du Conseil et du Parlement ont lancé des pourparlers sur les laissez-passer plus tôt cette semaine, et une deuxième réunion est prévue la semaine prochaine.

Le Premier ministre croate Andrej Plenković, dont l’économie repose fortement sur le tourisme, a déclaré à POLITICO à Porto qu’il y avait un « consensus général » sur la nécessité d’accélérer les pourparlers. Mais il a admis qu’il était « difficile d’avoir confiance dans le calendrier » des négociations.

L’UE vise à ce que le cadre entre en vigueur le 21 juin, mais ce n’est « pas une promesse », selon le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. « C’est une date cible, en fonction de l’évolution du débat européen », a-t-il déclaré. Les dirigeants discuteront à nouveau des laissez-passer lors d’une réunion le 25 mai.

Plusieurs pays, dont l’Autriche, ont déjà pris les choses en main avec le lancement d’un laissez-passer national. S’il n’y a pas de progrès à l’échelle de l’UE, les pays pourraient conclure des accords bilatéraux, a déclaré le chancelier autrichien Sebastian Kurz. Mais il a ajouté que même les pays qui avaient exprimé des inquiétudes au sujet du programme étaient sous pression pour recommencer à voyager.

« Il n’y a pas que des politiciens dans le monde, Dieu merci, il y a la population, et la population … est impatiente: les gens veulent voyager à nouveau, ils veulent avoir la possibilité de repartir en vacances », a-t-il déclaré.

David M. Herszenhorn à Porto a contribué au reportage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *