Ouverture prévue d’une bulle de voyage entre la Grande-Bretagne et l’Irlande

Les résidents irlandais pourraient être autorisés à se rendre en Grande-Bretagne en vacances sans restrictions dans les semaines suivant le projet d’ouvrir une bulle de voyage entre l’Irlande et la Grande-Bretagne.

Il est entendu que la ministre du Tourisme, Catherine Martin, doit présenter la semaine prochaine au gouvernement un rapport d’un groupe consultatif sur le tourisme contenant un certain nombre de recommandations visant à préparer l’État à redémarrer le secteur du tourisme récepteur assiégé.

Le rapport du Groupe de surveillance du relèvement du tourisme demande au gouvernement de publier un plan au plus tard à la fin du mois de mai qui préciserait à quel moment les restrictions sur les voyages entrants seraient assouplies. Il recommande également la suppression des restrictions imposées aux visiteurs britanniques, permettant ainsi aux résidents de la République de voyager librement en Grande-Bretagne.

Voyage à l’étranger

Le plan serait indépendant de tout programme de voyage «certificat vert» de l’Union européenne, qui doit être discuté au Cabinet mardi prochain. On pense que ce programme pourrait permettre aux citoyens irlandais de voyager à l’étranger vers les pays participants d’ici la fin juin ou peut-être la mi-juillet.

La justification envisagée par le gouvernement pour les voyages britanniques est qu’à partir du 17 mai, les voyages non essentiels entre la Grande-Bretagne et le Nord reprendront dans tous les cas en vertu des règles britanniques. Avec une frontière ouverte entre la République et le Nord, ces visiteurs pourraient de toute façon voyager librement dans toute l’île.

Entre-temps, le ministère des Transports a indiqué que le gouvernement devrait envisager la semaine prochaine des plans pour la révision des dispositions de quarantaine hôtelière obligatoires ainsi que des mesures visant à alléger les restrictions sur les voyages.

Une porte-parole du ministre des Transports, Eamon Ryan, a déclaré hier soir que lui et ses fonctionnaires travaillaient en étroite collaboration avec d’autres départements «sur des plans pour ouvrir les voyages internationaux, y compris l’aviation».

Plus de 120 personnes en quarantaine hôtelière obligatoire ont été testées positives pour Covid-19 depuis son introduction, selon de nouveaux chiffres. Sur les 127 cas détectés, 42 impliquaient une variante préoccupante, selon le ministère de la Santé.

Cette semaine, la variante découverte pour la première fois en Inde a été officiellement désignée comme une variante préoccupante. Jusqu’à la semaine dernière, 20 cas avaient été identifiés en Irlande.

Cependant, l’augmentation rapide des taux de vaccination signifie que davantage de personnes sont protégées contre les maladies graves.

Le déploiement du vaccin continue de s’accélérer et a franchi hier le cap des deux millions de doses. Le directeur général de HSE, Paul Reid, s’attend à ce que jusqu’à 280 000 personnes soient vaccinées la semaine prochaine. Il a déclaré lors du briefing hebdomadaire sur Covid-19 du HSE hier que «la joie et la confiance émergeaient» des centres de vaccination.

Un adulte sur sept est désormais complètement vacciné, tandis que 37% ont reçu une dose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *