Chef de l’OMS: La vaccination des enfants est une «  catastrophe morale  » alors que les agents de santé attendent des coups

Le monde assiste maintenant à une «catastrophe morale» alors que les enfants et les adolescents sont vaccinés dans certains pays riches, tandis que les travailleurs de la santé des pays pauvres s’en passent, a déclaré vendredi le directeur exécutif de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

«Dans une poignée de pays riches qui ont acheté la majorité de l’approvisionnement en vaccins, les groupes à faible risque sont maintenant vaccinés», a-t-il déclaré. «Je les exhorte à reconsidérer et à donner plutôt des vaccins à COVAX.»

Soulignant le fait que seulement 0,3% des vaccins sont destinés aux pays à faible revenu, Tedros a déclaré que l’offre dans les pays à revenu faible et intermédiaire de la tranche inférieure n’était même pas suffisante pour vacciner les agents de santé, les hôpitaux étant inondés de cas.

Les États-Unis et le Canada ont tous deux autorisé le vaccin BioNTech / Pfizer pour les enfants dès l’âge de 12 ans. Cependant, jeudi, Kate O’Brien, directrice du département de l’immunisation, des vaccins et des produits biologiques de l’OMS, a déclaré que ce n’est que parce qu’un vaccin est autorisé pour les enfants. , ne signifie pas que les pays devraient leur donner la priorité.

Les vaccins sont disponibles pour les adolescents âgés de 16 ans et plus à travers les États-Unis, ceux âgés de 12 à 15 ans pouvant déjà se faire vacciner dans certains États. Une situation similaire s’est produite dans les provinces et territoires du Canada, avec des rendez-vous de vaccination commençant à être réservés pour les enfants de 12 à 15 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *